EPISODE 114 - 6x09

Episode 114 - 6x09 : Le Traducteur

Auteur : Vane et Fil2001

 

 

Chapitre 1 : Zone dangereuse.

Salle de repos, Centre des Opérations CIA, L.A., le soir

Sur une musique de LIVE " I alone ". Sydney, Vaughn, Rachel et Will dînent ensemble au APO.

Syd : Vous voyez, on l'aura fait ce dîner ensemble !
R : Oui mais c'est assez…
W : Impersonnel je dirai ! Des murs blancs, du mobilier blanc…
Syd : C'est un signe !
W : Quoi ?
Syd : Le mariage ! Ne me dites pas que vous n'y avez pas pensé !
W : Mais non !
Syd : Oh je vous en prie, pas de ça avec nous !
R : Bon, on y a pensé mais ce n'est pas à l'ordre du jour…
W : Vous savez mieux que quiconque les difficultés à avoir une relation sérieuse avec ce job ! Alors le mariage !
V : Vous avez raison ! Prenez votre temps ! Tu es trop impatiente Syd !
Syd : Que veux-tu, c'est mon côté romantique et je sais que tu l'es aussi Will ? Je me rappelle lors de ta cérémonie, tu étais magnifique.
W : C'est vrai, il paraît que tu étais là !
R : Quelle cérémonie ?
W : (gêné) Mon mariage avec Julie.
R : Oh, désolée.
Syd : C'est moi qui suis maladroite.
V : Syd, je dois refaire un tour à la maison pour prendre quelques affaires.
Syd : Je viens avec toi. Reposez-vous bien.

Maison Vaughn, L.A.,

Sydney et Vaughn approchent en voiture de leur maison mais quelque chose attire leur attention : la porte est ouverte. Ils s'arrêtent, descendent arme au poing et s'apprêtent à entrer.

V : Je vais à l'étage, toi tu fais le rez-de-chaussée, ok ?
Syd : D'accord. Sois prudent.
V : Toi aussi mon amour.

Ils s'embrassent puis entrent discrètement. Ils constatent très rapidement que tout est sans dessus dessous. Vaughn se dirige vers les chambres tandis que Sydney pénètre les pièces adjacentes à l'entrée. C'est alors qu'elle entend du bruit, puis aperçoit une ombre.

Syd : Plus un geste !

Sydney n'a pas le temps de réagir que l'homme lui fonce dessus et lui fait perdre son arme. Elle débute son combat avec un coup de pied bien placé dans les côtes de son assaillant qui lui répond par un violent coup de coude au visage évité de peu par Sydney. Elle contre-attaque avec un coup de genou dans le ventre, ce qui cette fois ne laisse pas l'homme indifférent puisqu'il se retrouve à terre, plié en deux. Sydney s'apprête à le menotter lorsqu'elle reçoit un coup sur la nuque, la sonnant immédiatement. Elle tombe à son tour sur le sol de son salon et entend le deuxième homme parler :

- Allez, file je continue à chercher l'objet.

Le premier voleur se dirige vers l'escalier. Le deuxième homme continu à fouiller la pièce laissant Sydney, inconsciente.

Vaughn, commence à explorer les chambres quand il entend du bruit provenant de l'escalier. Il se dirige à cet endroit et met en joue l'individu :

- Qui es-tu, que cherches-tu ?
- Je ne peux pas répondre à ces questions.

L'homme s'apprête à avaler une pilule mais Vaughn a anticipé le geste et lui tire une balle dans le bras. Il s'approche de lui et récupère le médicament. Il envoie son pied dans la tête de l'homme afin de l'assommer.

V : Je me suis fait avoir une fois, pas deux.

C'est alors qu'il sent le canon d'une arme se coller contre sa nuque.

V : Ca c'est de la triche. Deux contre un.
? : Foutaise, il y avait ta femme aussi.
V : Où est-elle ?
? : Tu aimerais bien le savoir !
V : Dites le moi !
? : Tu n'es pas en position d'exiger quoi que ce soit ! Je suis là pour un but précis. Où est le manuscrit ?
V : Je ne sais pas.

L'homme perd patience et donne un coup avec sa crosse sur le crâne de Vaughn qui finit à terre.

? : Où est-il ?
V : Je ne sais pas !
? : Bon, de toute façon, tu ne me diras rien !
V : Tu es un malin toi !
? : Cela suffit.

Le deuxième homme arme son révolver et s'apprête à tirer puis le coup part mais ce n'est pas Vaughn qui est touché mais son adversaire. Ce dernier tombe à terre révélant Sydney, une arme à la main, le canon encore fumant. Vaughn se relève et serre Sydney dans ses bras :

V : Tu vas bien ?
Syd : Oui. Et toi ?
V : Oui merci de m'avoir sauvé la vie.
Syd : Que voulaient-ils ?
V : Le manuscrit. Mon père doit être dans le coin. C'est trop dangereux ici, récupérons nos affaires et rentrons au APO immédiatement. J'appelle le APO pour rapatrier les deux corps. Dès que celui-ci se réveille on l'interrogera.


Chapitre 2 : une piste.

APO, Bureau de Dixon, L.A.,

John est dans le bureau de Dixon. Ils cherchent à tout prix qui pourrait les aider à traduire le manuscrit de Guiseppe :

D : Nous voilà avec un manuscrit sur les bras et j'espère qu'il sera à la hauteur de nos espérances.
Jo : C'était inespéré.
D : Ce qui me dérange c'est que Vaughn et Will aient attendu tant de temps avant de nous informer de l'existence d'un tel document !
Jo : Voyons, Marcus, tu sais aussi bien que moi que c'était pour la sécurité de leur famille. Tu n'as qu'à voir quels dispositifs nous avons du mettre en œuvre pour protéger les nôtres depuis que l'on a appris qu'un tel écrit existe !
D : Tu as certainement raison. Mais il nous est inutile si nous ne parvenons pas à le traduire. Tu n'as aucune idée de qui pourrait nous aider ?
Jo : Non, malheureusement.
D : Cela s'annonce mal (le téléphone sonne) Dixon.

Syd : (tel) Nous avons été cambriolés. Les voleurs étaient encore sur place quand nous sommes arrivés.
D : (tel) Vous allez bien ?
Syd : (tel) Oui merci. Nous avons arrêté un des voleurs qui cherchaient le manuscrit. Surement un homme de main du père de Vaughn. Nous le ramenons à l'APO pour l'interroger.
D : (tel) Bien, nous vous attendons.

Quelques minutes plus tard, Vaughn et Sydney arrivent au APO et rejoignent l'équipe pour faire un point. Leur assaillant est placé dans une cellule.

D : Comme vous le savez Vaughn et Sydney ont été attaqués par des membres de l'ordre qui recherchaient le manuscrit. Ils ont probablement été envoyés par Bill Vaughn. Nous devons accélérer les choses et rapidement traduire ce manuscrit avant qu'on nous le vole. Je vous invite donc tous à réfléchir sur qui pourrait nous aider.
Syd : il y a Sloane, mais il refusera de nous aider tant qu'il n'aura pas retrouvé sa fille. Nous sommes trop pressés.
V : En fait, j'ai pensé aux documents de prophet5 que nous avions trouvé à Hambourg. Il doit surement y avoir dedans la liste des personnes qui ont participé au projet.
R : Oui cela me dit quelque chose, j'avais travaillé à l'époque sur le dossier. Attendez, je regarde sur le réseau… Voici la liste : James Lehman, Luc Goursaud, Bill Michaux… (Elle termine la lecture des noms de la liste).
V : Les deux premiers sont morts, à part mon père qui pourrait être encore vivant pour traduire ce texte ?
R : En fait nous ne le savons pas et ils ont surement changé de nom depuis. Par contre j'étais tombé sur une note manuscrite de votre père qui avait annoté des informations en face de deux hommes : James Lehman et un certain Chris Buckley.
V : Quels genres d'informations ?
R : Principalement des chiffres que je n'avais pas exploité à ce moment là.
D : Essayer de les analyser pour voir s'il n'y a pas un code.

Chacun part dans son bureau pour fouiller dans les documents. Après une heure de recherche, Will appelle l'équipe :

W : Bien, souvenez-vous. Vaughn a retrouvé James Lehman grâce à Renée Rienne. Avec Rachel, nous avons donc croisé les documents de prophet5 avec ceux retrouvés dans les planques de Renée. Nous y avons trouvé les mêmes chiffres placés devant les noms de James Lehman et Chris Buckley. Après avoir lancé des routines de traitement informatique, l'ordinateur nous a indiqué que cela correspondait à de coordonnées GPS. Probablement des lieux de rendez-vous. Pour Lehman cela correspond à l'immeuble où toi et Sydney l'aviez rencontré (Voir - Episode 5x01).
V : Et pour Buckley ?
R : En plein milieu du désert Tanami en Australie ! A priori c'est à cet endroit que vit une tribu d'aborigènes nommé les Kukatja.
D : Après autant de temps, vous pensez qu'il est toujours au même endroit ?
R : En plus, nous ne savons pas quelle est la façon pour prendre contact afin d'avoir un rendez-vous.
Syd : Il faudra improviser, nous n'avons plus le choix. Nous devons nous rendre là-bas.
V : Je me souviens que Lehman m'avait demandé de lui montrer la montre de mon père afin de m'identifier. Je me porte donc candidat et je souhaite y aller avec Sydney.
D : Très bien. Sydney et Vaughn vous allez en Australie retrouver cet homme quant à Will et Rachel, vous serez en renfort à Melbourne au cas où. John, tu coordonnes d'ici. Allons-y, je veux que vous soyez partis d'ici deux heures.


Chapitre 3 : Le dernier entretien.

Parking souterrain, L.A.,

John est dans sa voiture entrain de lire un rapport quand il est rejoint par Katya.

Jo : Nos entretiens sont de plus en plus compliqués à dissimuler. Nous devrions éviter de nous voir lorsqu'une enquête est en cours !
Ka : A d'autres John, quelque chose se trame à l'APO et vous ne voulez pas m'en parler !
Jo : Comment va Kimberley ?
Ka : Oh, John, vous n'avez pas confiance en moi ? Je vous ai dit que je ne la tuerai pas.
Jo : Pardonnez-moi mais vu le temps que j'attends l'antidote pour mon fils et que je ne vois rien arriver, j'estime que je peux avoir le droit de douter de vous.
Ka : Quelle impatience !
Jo : C'est de la vie de mon fils dont il est question ! L'avez-vous oublié ?
Ka : John, je vais mettre les choses au clair puisqu'elles ne semblent pas l'être et votre comportement m'horripile ! Je détiens la formule permettant de sauver votre fils qui est sois dit en passant à l'agonie ! Je vous le donnerai quand j'aurai décidé que je n'aurai plus besoin de vos services ! Cette condition est non négociable et si vous ne voulez pas que j'annule notre accord, vous n'avez qu'à vous débrouiller avec votre fils ! - Elle s'apprête à sortir -
Jo : Attendez ! - Katya sourit puis reprend sa place - Que voulez-vous ?
Ka : Des nouvelles John ! Qu'avez-vous contre Storm ? Qu'y a-t-il de nouveau ?
Jo :…
Ka : J'attends John !
Jo : Le manuscrit de Guiseppe - le visage de Katya s'illumine -
Ka : Nous devons le récupérer ! Ce manuscrit doit être détruit ! C'est une honte au travail de Rambaldi.
Jo : C'est impossible.
Ka : John…
Jo : Non ! Vous savez que je ne peux pas faire disparaître ce manuscrit !
Ka : Cela n'est pas mon problème ! Si la CIA parvient à reproduire cette formule, la sphère sera presque inutile !
Jo : Katya…
Ka : La vie de Kimberley est entre vos mains !
Jo : Ne lui faite rien ! Votre obsession vous aveugle et vous savez que vous ne pourrez pas récupérer ce manuscrit. En revanche, nous n'avons trouvé qu'une personne étant capable de traduire ce texte.
Ka : Qui ?
Jo : Chris Buckley.
Ka : Je ne le connais pas.
Jo : C'est un ancien collaborateur de Propeht5.
Ka : Où se trouve-t-il ?
Jo : Australie. Voici les coordonnées (il lui donne un papier), mais nos meilleurs agents sont déjà en route. Je ne veux pas de perte de notre côté.
Ka : Ai-je l'air d'être si cruelle ?

Suite à cette phrase, John se retourne vers Katya, dépité d'avoir à faire à cette femme qui le dégoute de plus en plus.

Ka : Vous voyez, cela se passe bien quand vous coopérez. Je vous tiens informé.

Katya descend du véhicule tandis que John repart, le cœur lourd.


Chapitre 4 : En plein désert.

Australie, désert de Tanami.

Syd et Vaughn sont à dos de cheval et s'approchent du lieu de rendez-vous avec l'aide d'un GPS. La chaleur est torride.

Syd : Quelle chaleur ! Nous sommes encore loin ?
V : Non, voilà la tribu, droit devant nous.

Alors qu'ils entrent dans le territoire des Kukatja, une centaine d'aborigène sortent les uns après les autres de leur habitation. Ils observent nos deux agents de façon assez agressive.

Syd : Bonjour, nous sommes des agents des services secrets américains. Nous sommes à la recherche d'un homme qui serait arrivé dans votre tribu il y a plus de 30 ans. Voici sa photo.
Vieil aborigène : (après avoir regardé l'image) Non cela ne me dit rien.
V : En êtes-vous certains ?
Vieil aborigène : Oui certain j'habite ici depuis plus de 40 ans et nous n'acceptons pas que des étrangers viennent s'installer ici.
V : (lui tend la montre de son père) Connaissez-vous cet objet ?

L'homme attrape la montre, l'observe puis la rend à Vaughn.

Vieil aborigène : Veuillez m'excuser, la personne que vous cherchez vous attends au bout de ce chemin (il indique la direction).
V : Merci de votre aide.

Ils continuent leur trajet sur un étroit chemin et se retrouvent dans un cul de sac. L'endroit est très isolé, entouré de rochers. Après avoir observé tout l'endroit, Syd et Vaughn restent perplexe.

Syd : Il faut retourner voir la tribu, la localisation qu'il t'a donnée est trop vague.
V : Attends j'ai une idée. (Il déploie l'antenne de son téléphone) Will ? Tu me reçois ?
W : (tel) Oui parfaitement !
V : (tel) Nous avons trouvé l'endroit mais il n'y a personne. Pourrais-tu réaliser une image infrarouge des lieux ?
W : (tel) Tout de suite…. Attends, c'est étrange, j'aperçois une troisième personne avec vous !
V : (tel) Pardon ?
W : (tel) Oui, oui, en fait elle doit se situer juste en-dessous de vous.

Syd et Vaughn regardent sous leurs pieds mais ne voient rien.

V : (tel) Ok nous allons creuser pour voir.

Après avoir déblayé la terre sur environ deux mètres carrés, ils tombent sur une trappe. Celle-ci une fois ouverte donne sur un souterrain. Après avoir inspecté la profondeur à l'aide d'une lampe torche, ils se laissent tomber à l'intérieur. Soudain un cliquetis retentit.

?: Plus un geste ! Qui êtes-vous.
V : Je suis André Michaux, le fils de Bill.
?: (Après un temps d'hésitation) Prouvez le moi !
V : Voici la montre que mon père m'a laissée. (Il la jette en direction de l'homme).

L'homme ramasse la montre, l'observe puis sort de l'obscurité en direction de Vaughn et Sydney.

C : Je suis Chris Buckley, un ami de votre père. Suivez-moi.

Après avoir parcouru, un long corridor, ils arrivent dans une vaste propriété souterraine.

C : Cela fait des années que je me cache ici. A l'abri de Prophet5. Que me vaut cette visite ?
V : Je vais faire court car mon… enfin notre histoire (il regarde Sydney) est très compliquée. Pour commencer, nous appartenons à une branche secrète de la CIA nommé APO. Nous avons réussi il y a 5 ans à stopper Prophet5.
C : Je vais enfin pouvoir vivre tranquillement !
V : Pas vraiment. Vous êtes la seule personne vivante qui pourrait décoder un manuscrit d'un certain Guiseppe Rambaldi, le frère ennemi de Giacomo Rambaldi plus connu sous le nom du 5ème prophète. Ce dernier a mis au point un objet permettant d'obtenir la vie éternelle. Malheureusement celui-ci est tombé entre de mauvaises mains. Le manuscrit de Guiseppe décrit comment créer un antidote qui permet d'annuler l'immortalité. Vous êtes la dernière personne vivante à avoir travaillé sur le décodage du manuscrit de prophet5. C'est pour cela que nous avons besoin de vous pour déchiffrer le manuscrit de Guiseppe.
C : Pourquoi n'avez-vous pas fait appel à votre père ?
V : Il est passé dans le camp adverse ! Il dirige aujourd'hui l'ordre magnifique de Rambaldi.
C : Ecoutez si prophet5 n'existe plus, je veux bien vous aider à décoder ce manuscrit, en échange de l'aide que m'a apporté votre père il y a quelques années. Je reste assez sceptique sur le changement de camp de votre père.
Syd : très bien, ne perdons pas de temps allons-y.

Alors qu'ils se dirigent vers la sortie, des bruits de combat se font entendre. L'homme du village qui avait parlé à Vaughn se penche alors dans le trou.

Vieil aborigène : La voie est libre, le village a été attaqué et nous nous sommes débarrassé d'eux.

Tous les trois remontent à la surface et découvrent trois hommes à terre sans connaissance.

V : C'était qui ?
Vieil homme : Aucune idée, ils cherchaient M. Buckley, mais ne possédaient pas la bonne identification. Il s'en est suivi une altercation et comme ils ont blessé certains habitants nous sommes intervenus. Ils n'avaient rien sur eux à part des armes.
Syd : Surement des membres de Storm, puisqu'ils n'ont pas de tatouage !
V : Comment ont-ils pu savoir que nous étions ici ?
Syd : Nous avons été suivi je pense.
V : (au vieil homme) Enfermez-les dans la cachette et nous enverrons une équipe pour les rapatrier. Merci pour votre aide.
Syd : Bien, ne perdons pas de temps allons-y.

Après avoir fait ces adieux au peuple Kukatja, Sydney, Vaughn et Buckley partent à dos de cheval. Alors qu'ils s'éloignent, un peu plus loin du village un sac-à-dos abandonné émet un bip.


Chapitre 5 : Dossier JS 72.


Dans un entrepôt désaffecté, LA.

Katya fait les cent pas au téléphone. Cela fait plusieurs fois qu'elle tente d'appeler son équipe qui est partie en Australie.

Ka : Pourquoi ne répondent-ils pas ? Merde !

Sark et Jacquelyn s'approchent.

S : Que se passe-t-il ?
Ka : J'attendais des informations d'une équipe en Australie mais personne ne répond. Nous devons accélérer le mouvement et terminer l'arme rapidement. Vous partirez ensuite dans notre planque aux Blackrocks et vous y resterez en backup. Je me chargerai seule de l'attaque du projet trou noir. Débrouillez-vous pour renvoyer Peyton. Nous n'avons plus besoin d'elle maintenant.

Seule dans l'entrepôt principal, Peyton regarde une carte du désert du Nevada. Plusieurs positions sont indiquées : Le projet trou noir et un endroit dans les Blackrocks. Elle note rapidement sur son portable les coordonnées du deuxième lieu. Elle profite de l'absence de Katya et des autres pour continuer à fouiller les différentes pièces et ateliers. Après quelques minutes, elle s'éloigne pour passer un appel à Jeffrey Blank.

P : C'est moi.
B : est-ce que tu as pu trouver le carrousel ?
P : Non j'ai fouillé de partout mais il n'y a rien.
B : Bon, elle a du le cacher dans son bunker.
P : Où ça ?
B : Dans le désert. Bien écoute dès que tu en as l'occasion, débarrasse toi d'elle. Je te rappelle dès que j'en ai l'occasion. Merci de ton aide !
P : A bientôt.

Peyton retourne dans l'entrepôt au moment où Sark et Jacquelyn reviennent de leur entretien avec Katya.

Ja : Bien, terminons l'assemblage de l'arme.

Après une heure de travail, Peyton propose une pause à Jacquelyn. Alors qu'elles sont à l'extérieur du bâtiment, Peyton décide de tout avouer à Jacquelyn.

P : Je dois t'avouer quelque chose.
Ja : Je t'écoute.
P : Je ne suis pas là par hasard. C'est ton père qui m'a envoyé ici car il veut te retrouver.
Ja : Tu veux dire que tout ce que tu m'as raconté sur toi est faux (le ton monte).
P : …oui… attends… calme toi, j'ai en ma possession des documents te concernant. Un dossier électronique qui a été trouvé dans une prison Russe et que m'a transmis ton vrai père Sloane.
Ja : Qu'est-ce que tu racontes ?
P : Ce dossier s'appelle : " JS72 " et ce que je vais te révéler va te surprendre. Il regroupe toute la partie de ta vie passée avec ton père adoptif…Bill Vaughn !
Ja : (Très étonnée que Peyton lui annonce ceci, Jacquelyn se calme) Continue !
P : Il y a consigné des informations très complètes sur toi et sur ce à quoi tu étais destinée.
Ja : A quoi j'étais destinée ?
P : … à mettre au monde le " nouveau prophète ".
Ja : Qu'est-ce que c'est que ça ?
P : Jacquelyn… Katya n'est pas la personne que tu crois… elle est responsable de beaucoup de chose dans ta vie. C'est elle qui t'a récupéré alors que tu avais été laissée pour morte. Elle t'a ensuite amené à Bill Vaughn au sein de l'ordre de Rambaldi. Elle avait l'idée de créer un nouveau prophète, afin de poursuivre l'œuvre de Rambaldi. Celui-ci servira à créer des inventions, des prophéties… Le principe étant de récupérer des ovules de l'Elue et de les fertiliser avec de l'ADN de Rambaldi. Ensuite il fallait te mettre enceinte artificiellement. Ils ont pris la décision que tu sois une mère porteuse gestationnelle du " nouveau prophète ".
Ja : Pourquoi moi et pas une autre mère porteuse ?
P : Tout est expliqué dans le dossier. D'après mes souvenirs, c'est parce que ton ADN est compatible avec l'expérience.

Alors que les deux femmes sont en pleine discussion, elles ne remarquent pas que Katya s'est approchée et est en train de les écouter à distance.

Ja : Si j'ai bien compris, Katya et Bill m'ont élevé dans le seul but que je mette au monde le nouveau prophète ?
P : C'est exact. Le dossier s'achève le jour où Bill t'a dit qu'il était ton père adoptif et que tu l'as quitté. Les derniers mots sont : " nous devons retrouver Jacquelyn afin qu'elle mette au monde le nouveau prophète ". C'est donc Bill et Katya qui t'ont kidnappé il y a 15 mois.
Ja : C'est à cause d'eux que je suis tombé gravement malade. Je vais les tuer ! Sais-tu où est mon bébé ?
P : D'après ce que m'a dit Sloane, c'est Bill Vaughn qui possède actuellement ton bébé.

Soudain, le bruit sourd d'une arme retentit. En une fraction de seconde, une balle vient se loger en pleine tête de Peyton, dont le corps est projeté en arrière suite à l'impact. Des gouttes de sang sont projetés sur Jacquelyn, qui reste bouche-bée par ce qui vient de se passer.

Ja : Pourquoi !!! C'est à cause de vous ! (Elle commence à avancer vers Katya furieuse)
Ka : (pointe son arme sur Jacquelyn) On se calme tout de suite. (Jacquelyn s'arrête) Peyton était une taupe envoyée par la CIA. Ils ont inventé cette histoire. Le dossier dont elle parle n'existe pas, c'est de la pure folie.
Ja : Mais toute cette histoire me semblait tellement réelle. Qui m'a enlevé pour me mettre enceinte ?
Ka : Je n'en ai strictement aucune idée. Si tu n'avais pas abandonné Bill, tu aurais été en sécurité. Bien, changeons de sujet. Sark vient de m'annoncer que l'arme est prête, rassemble les autres personnes qui nous ont aidés pour que je les paye. Ensuite vous partirez en planque dans les Blackrocks. (Jacquelyn hésite à relancer la conversation) Immédiatement !


Chapitre 6 : au travail !

APO, Los Angeles.

Chris Buckley arrive dans les locaux avec Sydney et Vaughn. Dixon l'accueille et le présente à l'équipe. Il est ensuite emmené dans une pièce où se trouve le manuscrit de Guiseppe.

D : Voici la pièce où vous pouvez travailler. N'hésitez pas à nous demander de l'aide si vous avez besoin d'un ouvrage spécial. Plus vite nous aurons décodé ce texte plus vite nous pourrons stopper Storm et les fanatiques de l'ordre.
Bu : Je comprends, je commence tout de suite.

Chris Buckley prend connaissance du manuscrit contenant uniquement quatre pages de texte et de nombreux graphiques et chiffres. Il commence à écrire des lettres ressemblant au codage ADN. Les heures passent et les recherches bibliographiques s'éternisent. La documentation sur Prophet 5 que le APO a retrouvé étant réellement mis à profit. Les premières informations, montrent à quel point les frères Rambaldi étaient en avance sur leur époque.


Pendant ce temps au projet trou noir, Marshall prend ces fonctions d'assistant. On l'a affublé d'une fausse moustache, d'une paire de lunettes grotesque et teinté ces cheveux en blond. Sa responsable l'appelle du bureau voisin.

Resp. : M. Flinch, pouvez-vous préparer le dossier Z3G pour 16 heures. Ah… et amenez moi un café s'il vous plait.
M : Tout de suite madame.

Marshall verrouille sa cession, puis se dirige vers la machine à café. Au retour, il fait un détour par le local informatique. Au moment où il passe devant et avec son naturel légendaire, il simule une chute et déverse le café dans la fente de la badgeuse d'identification. Quelques étincelles surgissent et le système tombe en panne. La voie étant libre, il en profite pour se glisser à l'intérieur discrètement. Après avoir fait le tour des baies de réseau, il débranche certains câbles et reconfigure un système pour avoir des droits d'accès de son PC. Il ressort rapidement, nettoie son café, repart chercher une tasse et retourne dans son bureau.

Resp. : Et bien il vous en a fallu du temps pour ce café !

Marshall retourne à son bureau et s'identifie sur le système. Sa configuration marche à merveille. En quelques clics, il arrive à récupérer la majorité des plans du bâtiment et à se brancher sur le réseau des caméras de sécurité.

M : (chuchotant) C'est trop facile… C'est qui le meilleur ? C'est Marshall… (Il rigole tout seul)
Resp. : C'est le dossier Z3G qui vous fait rire M. Flinch ?
M : hummm… non non, je repensais au café que j'avais renversé…
Resp. : Dépêchez-vous !

Dans son bureau, Jeffrey Blank reçoit un message d'alerte d'intrusion dans le système informatique.


Au APO, Sydney et Will arrivent dans le bureau de Dixon.

W : Mauvaise nouvelle. Je suivais les traceurs de Peyton.
D : Et ?
W : Les deux traceurs de signes vitaux nous informent qu'elle est … morte ! Le traceur de mouvement est d'ailleurs immobile depuis plusieurs heures…
D : Merde !
W : Sloane est revenu à la charge, il veut des nouvelles de Peyton et de sa fille.
Syd : Faisons le patienter en lui disant que nous en aurons des nouvelles d'ici la soirée, afin de gagner du temps.
D : Il faut aller sur place, envoyez une équipe d'intervention et rejoignez les demain.


De son côté, Vaughn profite de l'attente de la traduction pour interroger l'homme qu'il a arrêté chez lui. Il pénètre dans la salle d'interrogatoire et commence à questionner le prisonnier :

V : Qui vous a envoyé chercher le manuscrit chez moi ? (l'homme ne répond pas) Cela ne sert à rien de garder le silence. Nous possédons des techniques à base de drogues puissantes permettant d'obtenir ce que nous voulons. La dernière personne à qui nous avons fait subir ce test est maintenant un légume et il nous a livré tout ce qu'il savait. Alors je vous conseille d'être coopératif si vous ne voulez pas subir le même sort ! (il plaque son avant bras sur la gorge de l'homme) Alors quel est votre nom ?
? : … grrr… Gor.. Gordon Walker. (Vaughn relâche la pression)
V : Bien, on progresse. Où se trouve mon père ?
W : je n'en sais rien.
V : Comment ça ? Vous voulez que j'aille chercher de quoi vous réveiller ?
W : Non c'est la vérité je n'en sais rien ! C'est bien lui qui nous a demandé d'aller chez vous, mais je ne sais pas où il se trouve.
V : Vous avez bien une idée… il doit y avoir des lieux où les membres se retrouvent. (Il attrape une seringue).
W : Pas tant que ça. J'en connais trois. Ce sont des monastères. Il y a celui de Sienne, de Scala et de Bergamo.
V : Nous avons mis hors d'état de nuire celui de Sienne. Il en reste donc deux.
W : Je ne suis allé aux deux autres qu'une seule fois, ils étaient abandonnés. Il se peut que votre père s'y trouve…

Après son interrogatoire, Vaughn rejoint Sydney et les enfants dans une salle du APO.

V : Coucou isabelle ! Le temps n'est pas trop long ?
I : Non papa, j'ai des devoirs et là je suis allé m'amuser dans la salle de Marshall !
V : Attention de ne pas te blesser avec tous ces gadgets ! (A Syd) Je peux te parler ?

Ils s'éloignent de Jack et d'Isabelle.

V : Je pense savoir où se cache mon père.
Syd : Comment tu as trouvé ?
V : J'ai interrogé l'homme que l'on a capturé. Mon père pourrait se trouver soit dans le monastère de Scala soit dans celui de Bergamo.
Syd : En Italie ?
V : Oui
Syd : Tu veux y aller ?
V : … Je dois y aller… je dois savoir pourquoi il est devenu cet homme… quel est cet enfant avec lequel il s'est enfuit de Sienne.
Syd : Je comprends. Mais il est dangereux… je n'ai pas envie de te perdre à nouveau.
V : Ne t'inquiète pas. Il ne me fera pas de mal.
Syd : Tiens-nous au courant le plus possible par téléphone.
V : Pas de problème.

Il embrasse Syd, puis les enfants et disparait au fond d'un couloir. Sydney prend Jack dans ces bras.


Chapitre 7 : Danger immédiat.

Dans un entrepôt désaffecté, L.A.,

Katya charge Nightingale et l'IEM à l'arrière de sa jeep, puis paye les différentes personnes qui ont travaillées avec elle. Elle s'approche ensuite de Sark et Jacquelyn.

Ka : Je vous remercie pour votre aide. Voici la moitié de l'argent que je vous avais promis. Allez aux Blackrocks à l'adresse dont nous avons parlé et tenez-vous prêt à intervenir si je vous appelle.
Sa : Vous allez attaquer le projet trou noir seule ?
Ka : Oui aucun problème, j'ai un allié à l'intérieur. Une de mes sœurs est déjà parvenue à y entrer donc pourquoi pas moi. Je vous donne rendez-vous demain.

Sark et Jacquelyn s'éloignent puis prennent la route. Après voir activé son GPS, Katya monte dans sa jeep et se dirige dans le désert. Après 30 minutes de conduite elle s'arrête à côté d'un bunker où sont garés deux véhicules d'assaut. Après avoir ouvert le cadenas elle entre à l'intérieur, puis ouvre une trappe au sol. Dans un coin de la pièce se trouve une mallette et dans un autre le carrousel. Elle retourne dans sa jeep chercher Kimberley qu'elle pousse à l'intérieur du bunker.

Kim : Vous n'allez pas me laisser ici ?
Ka : Tais-toi ! Descend là-dedans !
Kim : Non, s'il vous plait, non, j'ai soif et j'ai faim.

Katya la pousse à l'intérieur. Kimberley se blesse aux genoux. En se relevant elle a juste le temps de voir Katya lui lancer de quoi boire, un peu de nourriture et une bougie.

Kim : Nooonnn !!!

Katya ferme la trappe et la recouvre de sable. Les cris de Kimberly sont à peine perceptibles avec le bruit du vent qui souffle à l'extérieur. Katya prépare les deux véhicules d'assaut qu'elle pilote avec une télécommande. Elle place l'IEM sur l'un et Nightingale sur l'autre. Elle enclenche ensuite les coordonnées du projet trou noir sur son GPS et monte dans sa jeep, emmenant avec elle son convoi.


Un peu plus loin Sark et Jacquelyn arrivent dans les Blackrocks. Ils s'installent incognito dans un appartement de la ville.

S : Tu n'as pas beaucoup parlé depuis que nous sommes partis.
Ja : Je suis toujours sceptique par rapport à ce que m'a raconté Peyton.
S : C'est vrai qu'elle a été rapidement éliminée par Katya.
Ja : Oui et elle ne m'a pas laissé discuter bien longtemps. Je reprendrai cette discussion avec elle à son retour. Ensuite je retrouverai Sloane pour connaitre la vérité.
S : Est-ce que tu sais où il se trouve ?
Ja : Non aucune idée, mais comme il veut tant me revoir que je devrai le retrouver facilement.
S : Attendons que Katya nous recontacte et qu'elle nous donne l'autre partie de l'argent. Ensuite nous aviserons. En attendant nous avons bien mérité un bon bain…
Ja : …mmmm…. Oh oui !


Au projet trou noir, Marshall vient de rendre son dossier à sa responsable. Il se dirige ensuite aux toilettes. Alors qu'il se lave les mains, Jeffrey Blank pénètre à l'intérieur et ferme la porte. Marshall le reconnait et a du mal à rester calme.

B : Tout va bien ?
M : P…pa…pa.. pardon ?
B : Notre réseau informatique vous intéresse ?

Marshall comprend qu'il a été repéré et part en courant vers la sortie, mais se retrouve coincé. Il se retourne pour faire face à Jeffrey Blank qui pointe une arme sur lui.

B : Allez monsieur Flinkman, on va se calmer et vous allez me suivre discrètement dans mon bureau.

Il l'attrape et lui colle son arme dans le dos. Une fois dans son bureau, Il ouvre la salle secrète et y assomme Marshall. Il le place à côté de son double, après lui avoir attaché les mains et placé un scotch sur la bouche. Il referme la porte et essaye d'appeler Peyton sans succès.


Chapitre 8 : Père et fils

Italie

Après avoir fouillé le monastère de Scala, Vaughn se dirige vers celui de Bergamo. Les habitants du village lui indiquent la direction et affirment que le monastère est abandonné depuis plusieurs années. Vaughn laisse un message téléphonique à Sydney puis se dirige à pied vers le bâtiment. Il se déplace furtivement dans la forêt qui entoure les lieux, puis note la présence de deux gardes à l'extérieur. Après avoir ajusté son arme de visée, il arrive à les endormir très facilement. Il se dirige rapidement vers l'entrée et pénètre dans le hall principal. Après avoir mis hors d'état de nuire deux autres personnes, il monte à l'étage supérieur. Une des marches craque sous son poids. Il perçoit alors des pas qui s'éloignent dans la pièce au-dessus. Persuadé d'avoir été débusqué, il décide d'accélérer. Il arrive dans une salle vide d'où part un escalier en colimaçon qui rejoint une mezzanine en bois assez vétuste. Il sort son arme et poursuit sa montée. Un " CLIC " retentit alors que Vaughn pénètre dans la mezzanine. Son père est assis et tient le bébé contre lui. Il vient d'armer son pistolet en direction de son fils. Vaughn fait de même.

B : Je te laisse trente secondes pour quitter les lieux. Laisse-moi !
V : J'ai besoin de comprendre ! Pourquoi…

Bill se lève et maintient la distance avec son arme.

B : N'approche pas ou je tire !

Vaughn baisse son arme.

V : Pourquoi tu nous as abandonné avec maman ? (Il s'approche de son père) A qui est cet enfant ? Pourquoi es-tu…
B : Tais toi ! Cela ne te regarde pas !

Bill fait un pas de plus en arrière et soudain le plancher cède. C'est dans un grand fracas que les deux hommes et le bébé tombent dans le vide et passent à travers l'étage en-dessous. Des corbeaux réveillés par ce bruit sourd s'envolent dans la cour. C'est sous une tonne de poussières et de morceaux de bois que les trois corps gisent au sol. Vaughn a perdu connaissance dans la chute. Le bébé est en train de marcher à quatre pattes et ne semble pas avoir souffert. A l'inverse, le corps de Bill est venu s'empaler sur un morceau de bois qui le traverse de l'arrière du dos et ressort sur l'abdomen. Il commence à se vider de son sang.

B : Michael… Arrrggg… aide-moi ! Il faut sauver cet enfant…

Vaughn ne bouge pas. Dans son sac à dos, son portable est en train de sonner. La caméra se focalise sur l'écran ou le nom de l'appelant apparait : c'est Sydney… Plan sur le visage de Vaughn, dont les paupières sont en train de s'ouvrir lentement.

A suivre…