EPISODE 111 - 6x06

Episode 111 - 6x06 : Le Cardinal

Auteur : Fil2001

 

 

Chapitre 1 : Sark en mauvaise posture.

Nassau.

Sark est en train de courir en direction de la plage. Sa chemise est couverte de sang et son pantalon est déchiré à plusieurs endroits. C'est à bout de souffle qu'il arrive sur le sable chaud. Le soleil est plombant à cette heure de la journée, ce qui ne fait qu'accentuer la difficulté de sa fuite. Il se retourne pour juger la distance qui le sépare de son poursuivant : à priori 200 mètres les séparent. Il reprend sa respiration et commence à longer la plage en direction des rochers situés un peu plus loin. La course est finalement plus compliquée qu'elle n'y paraissait car ses pieds s'enfoncent lourdement dans le sable. Il devient maintenant difficile pour lui d'avancer et son poursuivant gagne du terrain. En commençant son ascension sur les rochers, il est quasiment rattrapé par son assaillant. Alors qu'il arrive en haut des blocs, il entend un clic signifiant qu'une arme vient d'être armée. Epuisé, il s'arrête, lève les mains, puis se retourne….

Sa : S'il te plait, laisse-moi partir…

 

Chapitre 2: Repose en paix.

Flash-Back.

Cimetière Los Angeles. 10H00 du matin.

C'est par un jour gris et pluvieux que Rachel descend d'un taxi. Habillée d'un long imperméable, elle ouvre son parapluie et se dirige vers l'entrée du cimetière. Après avoir parcouru plusieurs rangées de croix blanches dans un magnifique gazon verdoyant, elle fait une pause. A ses pieds se trouve une plaque commémorative sur laquelle on peut lire :

" THOMAS GRACE, mort dans l'exercice de ses fonctions. "

Les yeux remplis de larmes, Rachel se penche et dépose une rose.

R : Déjà cinq ans que tu nous as quitté Thomas. Je n'arrive toujours pas à me faire à l'idée que tu es parti. Pourquoi ce sacrifice ? Pourquoi m'as-tu abandonné ?

Elle s'effondre en larmes…

Appartement de Thomas

Rachel retrouve un agent immobilier pour la vente de l'appartement de Thomas.

D : Enchanté je suis M. Dennis et je vais m'occuper de la vente de l'appartement de M. Grace.
R : Enchantée.
D : J'ai une bonne nouvelle ! Je vous ai trouvé un acheteur pour l'appartement. C'est un couple de la banlieue de San Francisco. Ils aimeraient emménager dans une semaine.
R : Déjà ?
D : Il y a un problème ?
R : Je suis sentimentale c'est tout. J'ai du mal à me débarrasser de cet appartement. Je vais devoir emballer toutes ses affaires plus rapidement que prévu. Je ferai le nécessaire pour le vider, je laisserai les clés au concierge.
D : Très bien ! Je vous souhaite une bonne journée, au-revoir.
R : Au-revoir.

L'agent immobilier sort de l'appartement. Rachel referme la porte et contemple la pièce principale. C'est encore dur pour elle de retenir ses larmes.

Un peu plus tard, alors qu'elle a déjà rempli plusieurs cartons, une note s'échappe de la couverture d'un livre. La feuille virevolte dans l'air et avant qu'elle ne touche le sol, Rachel a juste le temps de lire : " le cardinal ". Le reste de la feuille est remplie de gribouillis et de noms. C'est alors qu'elle ressent une terrible douleur à l'arrière du crâne. Lentement ses yeux se ferment et elle tombe lourdement sur le sol.


Chapitre 3: Les premières pistes.

Concierge : Madame ! Madame !

Rachel ouvre les yeux, la douleur dans le crâne est lancinante et avec difficulté elle reprend ses esprits. Son regard balaye la pièce et elle se rend compte que tout l'appartement a été retourné. La note qu'elle avait vu tomber a disparu. Un homme est avec elle dans l'appartement.

R : Que m'est-il arrivé ?
Concierge : J'ai entendu du bruit et je suis monté voir ce qu'il se passait. J'ai surpris un homme qui a pris la fuite par la fenêtre. Je vais appeler les secours.
R : Non ce n'est pas la peine, j'ai repris mes esprits. Pour tout vous dire, je suis agent à la CIA. Avez-vous vu son visage et dans quelle direction il est parti ?
Concierge : Il portait une cagoule, de la fenêtre je l'ai vu courir vers une Mercedes marron garée sur la 14ème.
R : Merci pour cette information.

Après avoir remercié le concierge, Rachel jette un coup d'œil dans toutes les pièces, mais dans ce désordre il est difficile de dire ce que l'homme est venu dérober. Elle décide d'appeler Marshall.

R : Salut Marshall. Tu vas bien ?
M : Oui très bien et toi ? La mission d'infiltration se passe bien ?
R : Eh bien en fait elle vient d'être stoppée.
M : Ah bon ? Cela devait durer plusieurs mois encore.
R : Oui, ma couverture a été grillée et l'affaire a été bouclée très rapidement. J'ai maintenant quelques jours de repos avant de reprendre le travail au APO. Je suis actuellement à Los Angeles…
M : Tu sais il y a eu des nouveautés ici ! Nous avons découvert que le père de Vaughn est vivant et qu'il est en fuite avec un bébé ! Katya s'est échappée et elle appartient à l'ordre de Rambaldi ! Nous pensons que STORM entretient des relations avec l'ordre…
R : Eh bien !!

Rachel qui ne s'attendait pas à avoir toutes ces nouvelles, décide de revenir au sujet qui l'intéresse.

R : Désolé de te couper Marshall, mais sais-tu que cela fait cinq ans que Thomas est mort ?
M : Euh ? Quoi ? Euh ah oui ?
R : Bref, j'allais mettre de l'ordre dans son appartement avant de le vendre et je me suis fait attaquer par un inconnu.
M : Quoi ! Tu vas bien ?
R : oui ça va.
M : Tu veux de l'aide ?
R : Non, je dois résoudre cela toute seule! J'ai par contre une belle bosse à l'arrière de la tête. Dis moi j'aurai besoin d'un coup de main. Je cherche une Mercedes marron qui était garée il y a quelques minutes sur la 14ème à hauteur du fastfood.
M : Attends je vais regrouper les caméras de surveillance du coin… Je vais suivre son parcours et je te tiens au courant.

Soudain elle repense à la note qui était tombée du livre.

R : Dis moi Marshall, qu'est ce que tu peux me dire sur le Cardinal ?
M : Le " cardinal du Kremlin " ? C'est un très bon bouquin !
R : Marshall, s'il te plait concentre-toi !
M : Ecoute, Dixon est sur mon dos en ce moment alors je te rappelle.

Une heure plus tard, Marshall rappelle Rachel.

M : Salut, c'est moi. Ecoute tu vas être contente j'ai trouvé des choses très intéressantes.
R : Ah bon ? Tant mieux !
M : Concernant la voiture : J'ai réussi à la suivre jusqu'à l'aéroport. Sa plaque indique que c'est une voiture de location. Je te transfere le numéro sur ton PDA.
R : Ok, merci j'irai faire un tour à l'aéroport pour en apprendre plus.
M : Concernant le cardinal tu vas être très intéressée : Un évêque nommé Alexandre (6) Borgia, né dans la ville de Xativa en Espagne a été nommé en 1456 Cardinal en Italie.
R : Oui et alors ? Il y en a plein des cardinaux !
M : Attends… La particularité de celui-ci, est qu'il avait parmi ses proches, un homme qui lui servait d'architecte, de consultant et de prophète.
R : Rambaldi !
M : Dans le mille ! Alexandre 6 a très vite compris que la politique, l'argent, les services rendus, les morts "accidentelles" pouvaient résoudre bien des problèmes. Faire équipe en plus avec un inventeur en avance sur son temps lui a permis d'accroitre son pouvoir. D'un autre côté Rambaldi profitait ainsi d'une protection face à l'hérésie dont il était victime.
R : Et bien Marshall tu t'es surpassé !
M : Ce n'est pas fini, assez jeune, cet homme a eu des enfants avant d'être sacré évêque. En effet Alexandre 6 a accédé à ce statut sans avoir été une seule fois prêtre. Pourquoi, comment ou grâce à qui ? Nul ne le sait ! L'un de ses fils, le plus redoutable, se nommait César. Il séduisait, corrompait, prenait et jetait. Il se parjurait, faisait l'entremetteur, était le proxénète de sa sœur, faisait assassiner ses amants, prétendants et époux successifs par la dague et le poison comme ses adversaires ! Rien que ça !
R : Je ne vois pas où tu veux en venir.
M : J'ai suivi l'arbre généalogique d'Alexandre pour me rendre compte qu'un homme du nom de Césario Borgia habite actuellement Frankfort.
R : Attends… si cet homme est aussi malfaisant que César, il se pourrait qu'il se fasse appeler le cardinal et que ce soit lui qui ait donné l'ordre à Korman de tuer Thomas.
M : C'est exactement ça.
R : Cette deuxième piste est très intéressante. Aurais-tu le temps de faire des recherches sur Césario le temps que j'aille à l'aéroport ?
M : Aucun problème Rachel. Bonne chance pour retrouver ton agresseur et prends garde à toi.
R : Merci pour tout Marshall.

Une sonnerie indique qu'elle a reçu le numéro de la plaque d'immatriculation sur son PDA.


Chapitre 4: La piste se précise.

A l'aéroport de Los Angeles L.A.X.

Rachel arrive en voiture à l'immense parking de location de voiture. Après avoir questionnée plusieurs agences, elle tombe enfin sur la bonne.

R : Bonjour Monsieur. Agent Rachel Gibson de la CIA. J'aurai des questions à vous poser.
Homme : Bonjour, je vous écoute.
R : Je suis à la recherche de la personne qui a loué la voiture dont la plaque est 5REU452.
Homme : Attendez, je cherche dans la liste… Tiens c'est étonnant, la personne vient de me la rendre il y a 5 minutes.
R : Avez-vous son nom s'il vous plait ?
Homme : Oui, le voici : Krajin Ulas.
R : Ce n'est pas un nom du coin ça !
Homme : Pourtant il parlait très bien notre langue.
R : Pourriez-vous me le décrire.
Homme : Environ 1m80, plutôt jeune avec des longs cheveux marron.
R : Parfait c'est déjà une première piste. Vous savez où il allait ensuite ?
Homme : Je crois qu'il allait en direction de la navette pour l'aéroport.
R : Merci de votre aide ! Au-revoir.
Homme : Au-revoir madame.

Rachel se dirige ensuite vers la navette et se rend dans l'aéroport.

R : Bon, voyons comment je vais pouvoir retrouver cet homme. Commençons déjà par les vols au départ dans les prochaines heures.

Sur les panneaux d'affichage, durant la prochaine heure, il y a environ 25 vols dont certains sont en cours d'embarquement immédiat.

R (dans ses pensées) : Rio de Janeiro, San Francisco, Milan, Paris, Frankfort, Mexico…. Tiens donc… Frankfort… Et si mon agresseur était venu chercher des informations sur le cardinal dans l'appartement de Thomas. Peut-être que la note contenait des informations sur la localisation de cet homme ? Je vais aller jeter un coup d'œil à l'embarquement de ce vol.

Elle se rend aussi vite que possible à l'embarquement du vol Los Angeles - Frankfort de Lufthansa. C'est à bout de souffle qu'elle arrive au comptoir complètement désert. Malgré tout, une hôtesse est encore là et range les derniers papiers avant de quitter son poste.

R : Bonjour madame.
Hôtesse : Que puis-je faire pour vous ?
R : Je suis agent du gouvernement (elle montre son badge) et je suis à la recherche d'une personne du nom de Krajin Ulas qui serait peut-être monté dans ce vol.
Hôtesse : Attendez, je vais rechercher dans l'ordinateur… Voyons… oui M. Ulas est dans ce vol. Mais le problème c'est que l'avion est sur le point de s'envoler. Est-ce que je dois faire quelque chose ?
R : Est-ce qu'il serait possible de me faire monter dans cet avion ?
Hôtesse : Il est malheureusement trop tard madame.
R : Y-a-t-il un autre vol prévu aujourd'hui ?
Hôtesse : Le prochain est prévu dans cinq heures… et à priori il reste de la place.
R : Très bien, pouvez-vous me réserver une place ?
Hôtesse : Aucun problème madame.
R : J'avais une autre question.
Hôtesse : Je vous écoute.
R : Avez-vous des enregistrements vidéo des personnes lors de l'embarquement ?
Hôtesse : Depuis la mise en place des mesures de sécurité suite au onze septembre, nous filmons effectivement tous les passagers à l'embarquement. Vous devrez par contre vous adresser à mon responsable.
R : Très bien ! Pouvez-vous l'avertir s'il vous plait ?
Hôtesse : Oui bien entendu. Voici déjà vos billets pour le prochain vol et vous pouvez dès maintenant vous rendre aux bureaux que vous voyez au fond du couloir. M. Boriot vous y attendra.
R : Je vous remercie énormément pour votre aide. Au-revoir.
Hôtesse : A votre service madame. Au-revoir.

 

Chapitre 5: Un vieil ennemi.

Comptoir Lufthansa.

R : M. Boriot ?
B : Oui bonjour Madame, je suis au courant, venez nous devons aller dans le bureau d'enregistrement vidéo.
R : Très bien, je vous suis.

Après être entré dans la salle, M. Boriot se connecte sur un ordinateur et lance un fichier vidéo.

B : Voici… on y est presque…. Voici l'homme que vous cherchez.
R : Ce n'est pas possible !! J'aurai dû m'en douter !

Sur l'écran, on peut deviner Sark avec une perruque brune.

R : Krajin Ulas ! Une anagramme de Julian Sark. Bien joué " bob " ! Mais là, je te tiens. Pouvez-vous passez toute la vidéo ? Je dois voir s'il était accompagné.
B : Bien entendu. Y-a-t-il un problème ?
R : Non, ne vous en faites pas il n'y a pas lieu de s'alarmer. Nous recherchons cet homme depuis quelques temps et nous allons l'appréhender en douceur en Allemagne à l'aéroport. Je vous remercie beaucoup pour votre aide.

Après avoir parcouru toute la vidéo, Rachel rappelle Marshall.

M : Oui ?
R : C'est moi, j'ai réussi à pister mon agresseur et devine quoi ? C'est Sark. Il a embarqué pour un vol vers Frankfort sous le nom de Krajin Ulas… une anagramme de son nom…. A priori il était seul. Jacquelyn n'était pas avec lui. Du moins je ne l'ai pas vu sur la bande vidéo.
M : Sark ? Frankfort ?
R : Toi aussi tu as compris ?
M : Oui, il a surement trouvé une piste chez Thomas et cherche le cardinal. Ecoute j'ai réussi à avoir de nouvelles informations. Si Césario est bien le cardinal, il va falloir s'en méfier ! Cet homme est un dangereux malfrat du crime organisé. Il possède une propriété dans la banlieue sud de la ville extrêmement bien protégée.
R : Je me doutais qu'il était dangereux. Maintenant reste à savoir pourquoi Sark veut le rencontrer, probablement une alliance. Pour ma part j'espère découvrir comment Thomas a croisé son chemin.
M : Tu comptes y aller seule ?
R : Non, mais j'ai déjà mon billet pour Frankfort sur le prochain vol. Parles-en vite à Dixon pour qu'il m'envoie du renfort.
M : Ok, je m'en occupe. A bientôt et fait attention.
R : Danke schön Marshall.
M : Keine Ursache !


Chapitre 6 : Un vol délicat…

Hall d'embarquement pour Frankfort.

Rachel avance dans le corridor qui l'amène à l'avion. Au sas d'entrée, une hôtesse la dirige en direction de son siège. Une fois assise, le PDA de Rachel vibre. Elle le prend en main pour lire le message. :

" Bonjour Rachel,
Ce concours de circonstance, va peut-être permettre de coincer Storm et d'en apprendre plus sur le Cardinal. A votre arrivée à Frankfort, dirigez-vous à notre safehouse sur King strasse. Vous y retrouverez des agents, des informations, des armes et des systèmes électroniques. Voici une photo de Césario. Elle n'est pas récente mais permet d'avoir une idée de la personne (Une image d'un homme brun, d'environ 50 ans apparaît à l'écran).
La majeure partie de l'équipe est de retour de mission et vous viendra en aide dès que possible. Vous pouvez nous joindre Marshall et moi si vous avez besoin d'autres choses.
Bon vol, Prenez garde à vous.
Dixon "

Peu de temps après avoir raccroché, alors que les passagers sont encore en train de s'installer, Rachel aperçoit un visage familier. Jacquelyn vient de prendre place à une dizaine de rangée devant elle.

Après deux heures de vol, Rachel décide de passer à l'action. Elle s'éloigne à l'arrière de l'avion et s'approche d'une hôtesse et lui montre son badge.

R : Bonjour madame, je suis actuellement en mission secrète et j'aurai besoin de votre aide.
Hôtesse : Euh… oui… il y a un problème ?
R : Non ne vous inquiétez pas. Je suis actuellement en train de filer la personne assise à la troisième rangée, deuxième siège à gauche. Vous l'apercevez ?
Hôtesse : Oui tout à fait.
R : Je dois me débrouiller pour récupérer des informations qu'elle possède sur son PDA.
Hôtesse : Comment voulez-vous procéder ?
R : Comment vous appelez vous ?
Hôtesse : Carole.
R : Très bien Carole, possédez-vous un habit supplémentaire d'hôtesse qui pourrait m'aller ?

Quelques minutes plus tard et après avoir expliqué son plan, Rachel arpente le corridor déguisée en hôtesse. Elle pousse un charriot de collations et arrive à hauteur de Jacquelyn.

R : Madame, que puis-je vous offrir ? Thé, café, jus de fruit...
J : Rien je vous remercie.
R : (en s'adressant au voisin de Jacquelyn) : Et pour vous monsieur ?
M : Un jus de tomate s'il vous plait.

Rachel prépare le jus et au moment de tendre le verre, elle fait un mauvais geste et en renverse une partie sur Jacquelyn.

R : Je suis désolé Madame. Qu'est-ce que je suis maladroite !
J : Oh non ! Vous auriez pu faire attention !
C : Si vous voulez nous suivre madame, nous allons nous occuper de nettoyer votre chemisier.

Jacquelyn accepte et alors qu'elle s'éloigne avec Carole vers l'arrière de l'avion, Rachel se penche et avec un chiffon commence à éponger le liquide. C'est avec déception que Rachel s'aperçoit que Jacquelyn a emporté son sac avec elle. Elle se décide donc de rejoindre Carole et de fermer les rideaux afin qu'elles aient un peu d'intimité. Rapidement elle aperçoit le sac. Alors que Carole s'occupe de verser un produit sur le chemisier, Rachel s'approche discrètement, récupère le sac et s'éloigne. Rapidement elle trouve le PDA et branche le sien afin de récupérer les informations. Son cœur bat la chamade car elle est cachée à quelques mètres seulement de Jacquelyn.

J : J'espère que votre produit va faire effet, j'ai une réunion très importante et je n'aurai pas le temps de me changer.
C : Ne vous inquiétez pas tout va bien se passer. (Carole essaye de gagner du temps) Et vous faites quoi dans la vie ?
J : Je suis négociante en pierres précieuses.
C : Vraiment ! (Elle continue à étaler et frotter le chemisier avec une certaine anxiété. Elle essaye de jeter un coup d'œil par-dessus l'épaule de Jacquelyn).
J : Bien, je pense que cela devrait aller… (Elle commence à se retourner)
C : (en la rattrapant par l'épaule) Je n'avais pas vu ce collier à votre cou ! Quelle belle pierre !

Rachel termine juste le téléchargement et profite de cette diversion pour remettre le sac à sa position initiale. Après avoir lancé un clin d'œil à Carole, elle quitte l'arrière de l'avion et retourne au chariot. Carole et Jacquelyn reviennent peu après. Après avoir fini de servir toute la rangée, Rachel se change et Carole s'occupe de l'emmener à un nouveau siège à l'écart.

R : Merci pour tout vous avez été formidable !
C : J'en tremble encore.
R : Je m'excuse pour tous ces tracas. Vous m'avez vraiment aidé à coincer un groupe très dangereux.

Une fois à sa place, Rachel envoi un message au APO avec les dossiers qu'elle a récupérés.

" Dixon,
Jacquelyn est dans l'avion, j'ai réussi à lui dérober des dossiers qui se trouvaient sur son PDA. Je vous recontacte dès que j'arrive à la safehouse.
Rachel "

A son siège Jacquelyn envoi un message à Sark.

" Rachel est dans le même avion que moi. Prépare son accueil à mon arrivée. "


Chapitre 7 : Disparition.

Frankfort - safehouse sur King strasse.

Ron et Veronica deux agents CIA attendent Rachel.

Ro : Cela fait maintenant deux heures que l'agent Gibson aurait dû arriver.
Ve : J'appelle le APO.

Veronica appelle Dixon.

Ve : Bonjour c'est Veronica.
D : Bonjour.
Ve : Toujours pas de trace de Rachel. Elle aurait dû être ici depuis 2 heures.
D : C'est étrange, je vais essayer sur son portable. Je vous tiens au courant.

APO. Après avoir essayé de la joindre, Dixon se rend à l'évidence : Rachel a disparu. Il convoque rapidement toute son équipe.

D : Rachel venait de terminer sa mission d'infiltration au moment où elle est tombée sur la piste de Sark et du Cardinal. On suppose que ce dernier est vivant et qu'il va rencontrer STORM pour former une alliance.
W : Le cardinal ?
D : D'après les recherches effectuées récemment par Marshall, le cardinal pourrait être l'homme à l'origine du meurtre de la femme de Thomas Grace.
W : Thomas Grace ?
D : Oui tu l'avais rapidement croisé il y a cinq ans lorsque nous t'avions sauvé à Moscou et que tu avais un détonateur dans le crâne. Il a été tué par une bombe placée par Sark dans les quartiers du APO.
W : Ah oui je vois de qui il s'agit.
D : Bref, j'étais en contact avec elle alors qu'elle partait à Frankfort. Son dernier message en provenance de l'avion, indiquait qu'elle avait découvert que Jacquelyn était dans le même vol qu'elle. Rachel a réussi à dérober des dossiers qui se trouvaient sur son PDA. Depuis je n'ai plus de nouvelle, elle n'est pas arrivée à la safehouse et son PDA ne répond pas.
M : Pour information, je viens de terminer l'analyse des dossiers de Jacquelyn et ils sont vides ! Pas la trace de la moindre information.
Syd : Rachel ne s'est pas rendu compte qu'elle a été découverte. Sark lui a forcément montré une photo de chacun de l'équipe. Seuls Kevin et Kimberley ne sont pas encore connus par STORM.
M : Sark était dans le vol précédent. Si Jacquelyn l'a contacté, il a du préparer un accueil à Rachel à son arrivée à Frankfort.
D : Il va falloir agir vite. On se revoit dans une demi-heure. Marshall essayez de pister le PDA de Rachel et toutes données vidéo de l'aéroport. Les autres utilisez tous les moyens disponibles pour déterminer où elle pourrait être.


Chapitre 8 : Une discussion intéressante.

Frankfort - dans un véhicule.

Les yeux de Rachel s'ouvrent lentement. Il fait noir et elle ne peut pas bouger. Rapidement elle comprend qu'elle est dans un véhicule. Elle perd à nouveau connaissance… Elle se réveille à nouveau, malgré le bruit environnant elle perçoit des bribes de discussion entre Sark et Jacquelyn. Une douleur à l'arrière du crâne n'arrête pas de la lancer.

Sa : …la propriété du cardinal…. Tourne à droite…
J :.... Appelle Katya… alliance avec le cardinal… il possède des artefacts de Ramb…
Sa : …il pourra aussi nous fournir des ….

Rachel essaye tant bien que mal de surprendre d'autres mots mais sans succès. Soudain le véhicule s'arrête. Sark et Jacquelyn descendent et ouvrent la porte latérale du van dans lequel elle est détenue. Rachel fait mine de rester inconsciente. Sark monte à l'intérieur et place Rachel sur un siège roulant.

J : Elle est encore inconsciente, tu as dû mettre une sacrée dose de tranquillisant ! Cache son visage afin qu'elle ne voit pas où nous sommes.
Sa : De toute façon elle n'ira pas bien loin et en plus elle ne sait pas à qui appartient cette maison. J'ai fouillé sur son PDA et il n'y avait rien de plus que les dossiers qu'elle t'avait dérobés. Personne n'est au courant de l'endroit où elle se trouve.

Ils se dirigent vers les grilles d'une immense propriété.

 

Chapitre 9 : Une piste.

Los Angeles - APO.

Une demi-heure heure après, l'équipe se réunit à nouveau.

D : De bonnes nouvelles ?
V : Les vidéos de l'aéroport ont confirmé la présence de Jacquelyn, mais n'apportent rien.
Syd : Pas d'informations intéressantes sur Echelon.
M : J'ai réussi à pister le PDA de Rachel jusqu'à 15 minutes après son atterrissage à Frankfort. Cela m'a permis de voir qu'elle prenait la direction du sud de la ville. Or, comme je l'ai dit à Rachel, Césario Borgia " dit le cardinal " possède une propriété dans la banlieue sud de la ville.
Syd : Il y a de fortes chances pour qu'elle soit retenue là-bas. Elle risque de servir de monnaie d'échange si Storm prévoit de former une alliance !
M : Oui, et si l'hypothèse selon laquelle Césario est à l'origine de la mort de la femme de Thomas est vraie, Rachel est en danger de mort !
Syd : Pourquoi ?
M : Thomas avait expliqué que sa femme avait été tuée par erreur. Césario voulait donc se débarrasser de lui. Or c'est Sark qui a tué Thomas et je pense que Césario a encore un goût amer de n'avoir pas pu le supprimer de ses propres mains. Donc, si par malheur, il découvre que Rachel avait un lien avec Thomas il la tuera forcément !
Syd : Je pense que tu exagères, Rachel servira de monnaie d'échange parce qu'elle est un agent de la CIA. Seule l'équipe était au courant pour le lien d'amitié entre Rachel et Thomas. Sark ne peut pas posséder ce genre d'information.
D : Sydney, Kevin, Kimberley, Vaughn et Will vous partez en urgence pour une mission de sauvetage. Nous vous transmettrons le plan d'attaque durant le vol. J'appelle la safehouse pour qu'ils préparent le terrain.


Chapitre 10 : Le cardinal.

Frankfort - propriété du Cardinal.

Sark et Jacquelyn entrent à l'intérieur de la propriété. Ils sont escortés par deux gardes vers une porte blindée qui s'ouvre devant eux sur une immense pièce. Le sol est constitué de dalles de verre transparentes. En-dessous se trouve un immense aquarium illuminé dont les reflets sont la seule source lumineuse de la salle. Plusieurs requins et poissons voraces nagent à l'intérieur. Les ondulations bleutées sont projetées au plafond ce qui donne une impression de vertige. Sark et Jacquelyn sont poussés à l'intérieur et la porte se referme derrière eux. Ils aperçoivent deux hommes : l'un est assis dans l'ombre derrière son bureau et l'autre se tient debout à proximité. Césario les interpelle…

Cé : Chers invités veuillez avancer jusqu'au centre de la salle.

Tous deux s'exécutent. Alors qu'ils marchent sur une dalle circulaire, Césario reprend la parole.

Cé : Arrêtez-vous !

En moins d'une seconde, un tube de quatre mètres de diamètre s'élève du sol et monte jusqu'au plafond. Sark et Jacquelyn se retrouvent enfermés.

Cé : Le tube dans lequel vous vous trouvez est l'endroit dans lequel nous plaçons la nourriture de ces chers animaux. Je vous conseille donc d'être convainquant. Mon nom est Césario et vous êtes donc les deux personnes envoyées par Katya Derevko.

Sark et Jacquelyn échangent des regards anxieux.

Sa : Mon nom est Sark et voici Jacquelyn. Ecoutez, nous ne venons pas en ennemis ici ! Nous souhaitons travailler avec vous comme associés. Notre groupe possède de nombreux atouts qui pourraient beaucoup vous apporter.
Cé : Quel genre d'atouts ?
Sa : Des armes, de l'argent…
J : Des listes de trafiquants, de chantage… En croisant nos listes nous augmenterons ainsi nos forces et nos moyens d'actions.
Cé : Effectivement c'est intéressant, mais pourquoi m'avez-vous choisi ?
J : Votre réputation n'est pas à refaire, votre organisation est forte et bien implantée en Europe. Notre groupe est jeune et a de fortes ambitions.
Cé : STORM… oui j'ai entendu parler de vous que très récemment. Pourquoi je m'allierais à une petite organisation comme la votre ?
J : Au cas où vous ne m'auriez pas reconnue, je suis " la Rose ". De plus, la réputation de notre chef n'est pas à refaire. Katya est la troisième sœur Derevko. Ancien colonel du KGB, elle a joué sur tous les tableaux ce qui lui a permis d'obtenir de nombreux alliés. Ces connaissances sur Rambaldi pourraient peut être… (Sark lance un regard à Jacquelyn comme s'il n'était pas question d'aborder ce sujet).
Cé : Vous commencez à m'intéresser, mais avant d'aller plus loin, comment puis-je vous faire confiance ?
Sa : Comme vous le savez je suis la personne qui a tué Thomas Grace. Votre homme de main M. Schroff m'en avait d'ailleurs félicité il y a quelques années. Par ailleurs, nous avons une prisonnière dans notre véhicule qui je pense vous ravira.
Cé : (A son homme de main) M. Schroff, va chercher cette personne.

Peu de temps après, Rachel est amenée dans la salle sur un fauteuil roulant.

Cé : Qui est cette personne ?
Sa : Elle se prénomme Rachel Gibson. C'est un agent de la CIA. Elle était aussi la petite amie de Thomas Grace…

Dans la pénombre, Césario esquisse un sourire. Rachel est ensuite escortée hors de la salle.

Cé : M. Schroff ici présent et moi-même partons demain pour Nassau. M. Sark vous viendrez nous rencontrer là-bas avec Katya dans trois jours. Nous nous rencontrerons à la table de poker N°55 de l'hôtel Beach Tower à Atlantis Paradise Island à 15H00. Nous discuterons ensemble de notre collaboration.

Le tube de verre redescend libérant ainsi Sark et Jacquelyn.

Sa : Très bien, ravi d'avoir fait votre connaissance. A bientôt dans les Caraïbes !
J : A bientôt.
Cé : Bon retour.

M. Schroff les escorte à la sortie de la propriété. A l'intérieur, Césario sort de derrière son bureau. Les reflets de l'eau montre un personnage quasiment squelettique. Il allume une cigarette et se dirige hors de la salle. Un étage plus bas, il s'avance vers une porte. Après avoir entré un code, il pénètre à l'intérieur. Rachel est consciente et est attachée sur un lit. L'un des murs de cette salle donne directement sur le grand aquarium. Un scotch est posé sur sa bouche et à la vue de Césario elle émet quelques gémissements.

Cé : Rachel Gibson… je vais vous raconter une histoire concernant votre ex-petit ami. Tout d'abord, mon nom est Césario, on m'appelle aussi " le cardinal ". Je suis un dangereux criminel, truand…. Enfin passons ! Il se trouve que votre ex-copain a réussi il y a quelques années à infiltrer mon réseau. Il était devenu un homme de confiance. Il m'a trahit et a effectué une perquisition avec la CIA à mon domicile. Lors de cette opération, il a malencontreusement tiré sur ma femme qui était enceinte. A cause de ses blessures, elle et le bébé ont perdu la vie. J'ai retrouvé sa trace il y a six ans alors qu'il était en mission pour la CIA en Suisse. A cette époque j'étais très recherché et j'ai donc payé un homme de main " M. Korman Allen " pour qu'il le tue. Cet abrutit s'est trompé de cible et a tué Amanda Grace. Finalement c'est Julian Sark qui s'est involontairement occupé de le tuer en posant une bombe dans le tramway pour je ne sais quelle raison. (Rachel verse une larme). Je vais pouvoir terminer ma vengeance ! Vous servirez de repas à mes gentils compagnons. Je reviendrai vous voir demain.

Il tourne le lit de Rachel pour qu'elle puisse admirer l'aquarium, puis dirige vers la sortie et ferme la porte. Seule, pieds et poings liés, elle essaye de se débattre. Son ventre crie famine, sa tête lui fait affreusement mal et la perspective de servir de futur repas n'apporte aucun réconfort…


Chapitre 11 : L'attaque.

Frankfort - 24 heures plus tard - Extérieur de la propriété du Cardinal.

Deux gardes sont en patrouille sur le toit de la propriété. Un bruit furtif retentit et tous deux tombent à terre inconscients. Sydney, Kevin et Will atterrissent peu de temps après. Habillés de noir et équipés de lunettes de vision nocturne, ils rangent rapidement leur parachute. Ils passent à proximité d'un hélicoptère, puis se dirigent vers un bloc électronique. Kevin se connecte sur le système de sécurité vidéo.

M : (com) Ok, j'ai le visuel des caméras de surveillance. Pour l'instant tout est calme à l'intérieur.
Syd : (com) Merlin, essaye de trouver Oracle.
M : (com - quelques secondes après) Ok, Phoenix, je l'ai trouvé, elle est dans une salle dont un des murs est une vitre qui donne sur un aquarium. Je dirai qu'elle est dans les sous-sols de la maison.
Syd : (com) Ok, réseau de sécurité déconnecté, caméras extérieures en boucle, vous pouvez lancer l'attaque.

Sydney active ensuite un système de détection de mouvement et se dirige avec Kevin et Will vers une porte.

Vaughn, Kimberly et une dizaine d'agents CIA en tenue de camouflage commencent à entourer la maison. Après avoir placé des véhicules élévateurs, ils passent au-dessus de la clôture électrique. La maison est au centre d'un jardin circulaire d'environ 500 mètres de rayon. Heureusement de nombreux arbres permettent d'avancer à couvert. Rapidement plusieurs gardes sont abattus dans la plus grande discrétion. Les agents continuent leur progression lorsque soudain la jambe de l'un d'entre eux coupe un faisceau laser. Des projecteurs s'allument et illuminent tout le jardin entourant la propriété. Des gardes qui patrouillaient au pied de la maison ouvrent le feu. L'équipe essuie les premiers tirs.

V : (com) Merde ! A couvert ! A couvert !
D : (com) Que se passe-t-il ?
V : (com) Il y avait surement un deuxième nœud de sécurité.
M : (com) Ca s'excite à l'intérieur, Phoenix attention !

De son côté, Césario qui se trouvait seul dans son bureau reçoit un appel de Schroff.

Sh : La propriété est attaquée. Le réseau de sécurité niveau 1 est HS et celle de niveau 2 a détecté des intrus dans le jardin. Ils sont nombreux tu ferais mieux de te mettre à l'abri.
Cé : Très bien, on se retrouve aux Bahamas. Si la situation est désespérée tu sais quoi faire. Bon courage.

Césario se dirige vers le mur à l'arrière de son bureau. Un système électronique scanne son œil. Une porte secrète s'ouvre et il disparaît. De son côté, Schroff se dirige sur la terrasse pour diriger les gardes.

Le système de Sydney détecte deux gardes venant dans leur direction. Kevin et Will se cachent à l'angle d'un couloir et Sydney derrière une statue. Le guet-apens est parfait, les gardes sont mis hors d'état de nuire en une fraction de seconde. Kevin et Will font glisser les corps et les cachent derrière la statue. Ils se dirigent ensuite vers un large escalier qui descend au rez-de-chaussée.

M : (com) Après avoir visionné les vidéos j'ai réussi à refaire un plan du rez-de-chaussée. A votre droite, il y a un long corridor qui mène à une porte devant laquelle se trouvait un garde. L'escalier qui mène au sous-sol est au nord de votre position.
Syd : (à Will et Kevin) Je pars vers la porte, c'est surement là que se trouve Césario. Vous deux, essayez de trouver un moyen de descendre au sous-sol.
W : Très bien, fais attention.

Sydney se précipite vers le corridor et arrive devant la porte. Après l'avoir inspecté, elle prépare une mallette d'outils et commence à s'afférer sur le bloc d'ouverture électronique.

Will et Kevin partent dans une autre direction et se retrouvent rapidement face à deux gardes qui ouvrent le feu. Will a juste le temps de se cacher, à l'inverse de Kevin qui reçoit une balle dans son casque au niveau de l'oreille gauche. Will tue l'un des gardes et Kevin qui s'était effondré par terre arrive à effectuer un tir tout en roulant au sol. Le deuxième garde est tué, la voie est libre.

W : Kevin, ça va ? Tu es touché ?
Ke : Non je ne saigne pas par contre je n'entends plus rien de l'oreille gauche.
W : Ok on continue.

Après quelques minutes, ils tombent enfin sur l'escalier qui débouche dans un couloir de dix mètres de long sur lequel donne trois portes métalliques.

W : Rachel tu es là ? Rachel !

Alors qu'il s'approche de la deuxième porte, ils entendent des gémissements… Après avoir placé une mini charge sur système de sécurité, ils entrent dans la salle et commencent à détacher Rachel. Alors que Kevin enlève la menotte qui retenait le poignet droit, un déclic se fait entendre. Soudain une porte vitrée commence à descendre du plafond au niveau de l'entrée de la pièce. Kevin réagit rapidement et pousse violemment Will et Rachel hors de la pièce. Malheureusement pour lui, la descente de la vitre s'accélère et il n'a pas la possibilité sortir de la salle. Quelques instants passent, tous les trois s'observent ne sachant quoi faire. Un nouveau mécanisme se met en route et cette fois-ci : c'est la vitre du côté de l'aquarium qui doucement se lève.

De son côté, Sydney arrive enfin à s'en sortir avec le système électronique et pénètre dans le bureau de Césario qui surplombe l'aquarium. Elle commence à fouiller les lieux.

Syd : (com) Pas de trace de Césario, son bureau est vide. Par contre j'ai un très joli aquarium sous mes pieds !
W : (com) Phoenix, Oracle est sauvée. Par contre un piège s'est déclenché et Kevin est bloqué dans la cellule. L'eau de l'aquarium est en train de rentrer dans la pièce où il se trouve. Tu le vois ?
Syd : (com) (elle regarde l'immense aquarium sous ses pieds et aperçoit Kevin dans la cellule) Oui je l'aperçois en contrebas.
W : (com) Est-ce que tu as des commandes ou un mécanisme qui pourrait nous aider dans le bureau où tu te trouve ?
Syd : (com) Je cherche, je cherche….

L'eau commence à entrer dans la salle et à monter jusqu'à la taille de Kevin. Rapidement il doit prendre une grande inspiration. Alors qu'il jette un regard anxieux à Will et Rachel, un énorme requin se précipite sur lui et sa mâchoire se referme sur sa taille.

W : NOOONN !

Impuissants, Rachel, Will et Sydney regardent disparaître leur collègue.

Dans le jardin, les agents de la CIA arrivent tout doucement à gagner du terrain et les derniers gardes de Césario tombent à terre. Vaughn fonce sur la terrasse et entre le premier dans la maison. Soudain Shroff surgit et le désarme avec un coup de pied. A son tour Vaughn attrape un vase à proximité et l'envoie dans la tête de son assaillant. Ce dernier lâche son arme mais revient à la charge. Un terrible corps à corps s'engage entre les deux hommes. L'allemand sort un couteau qu'il cachait dans sa ceinture et entaille violemment la main droite de Vaughn. Soudain, deux agents de la CIA entrent à leur tour dans la maison et pointent leurs armes sur Schroff. Désespéré, il sort un déclencheur et avec un sourire de satisfaction il appuie sur un bouton. Avant qu'il ait le temps de se suicider, l'un des agents lui tire dans la main pour le désarmer et l'autre l'assomme avec la crosse de son arme. Vaughn lui passe les menottes et attrape le déclencheur dont le cadran électronique affiche " 4:30 "

V : (com) Tout le monde doit quitter la propriété ! La maison va exploser !
Syd : (com - à peine remise de ses émotions) Quoi ? Combien de temps nous reste-t-il ?
V : (com) maintenant… quatre minutes !
Syd : (com) Quoi ! J'imagine que Césario a placé des charges importantes pour que tout soit détruit. Avec le peu de temps qu'il reste, je ne vois qu'une seule issue : l'hélicoptère qui est sur le toit !
W : (com) (il reprend ces esprits) Nous arrivons ! (Il passe le bras de Rachel autour de son épaule et se dirige vers l'escalier).

Vaughn et les deux agents sortent dans le jardin en portant le corps de Schroff. Après une course effrénée dans le l'immense jardin, ils sont évacués par le reste de l'équipe en-dehors de la propriété.

Pendant ce temps, Sydney arrive la première à l'hélicoptère. Heureusement il était prêt à décoller et la mise en route se fait plutôt aisément. Alors que les pales commencent à atteindre la vitesse de rotation maximale, Will débouche sur le toit avec Rachel. Ils grimpent rapidement à l'intérieur de l'appareil qui décolle sans attendre. Quelques secondes plus tard, alors qu'ils se trouvent assez loin, ils observent l'explosion terrifiante de toute la propriété…


Chapitre 12 : Une piste.

Los Angeles - 24 heures plus tard au APO. L'équipe au complet est en réunion.

D : Je tenais à exprimer toute la peine que je ressens concernant la perte de notre agent Kevin. L'enterrement aura lieu dans quatre jours. Vous avez été exemplaires et la mission était très difficile. Néanmoins nous devons nous concentrer et comprendre pourquoi Sark et Jacquelyn voulaient rencontrer Le Cardinal.

Rachel explique toute son histoire concernant l'appartement, l'avion et son enlèvement.

R : …Après qu'ils m'aient capturée, j'ai réussi à entendre une discussion. Ils parlaient d'appeler Katya, d'une alliance avec le cardinal et d'artefacts de Rambaldi.

Toutes les personnes de l'équipe se regardent…

D : Cela commence à s'éclaircir ! Sark et Jacquelyn sont donc dirigés par Katya.
Syd : Katya dirige STORM et en plus elle appartient à l'ordre de Rambaldi !
V : J'ai du mal à comprendre quel est le lien entre STORM et l'ordre de Rambaldi ?
Syd : J'ai ma petite idée là-dessus. Pour en revenir au personnage, je n'ai jamais compris de quel côté elle était. Même si c'est grâce à elle que mon père a retrouvé la trace d'Elena, je reste très méfiante vis-à-vis d'elle. Elle a déjà essayez de me tuer, tu t'en souviens Vaughn ? (Vaughn fait un signe affirmatif de la tête). Je pense qu'elle a une idée derrière la tête.
R : C'est-à-dire ?
Syd : STORM a déjà volé une bobine nucléaire (Voir - Episode 6x02) et de l'argent à la banque de Marseille (Voir - Episode 6x03). Ils ont aussi cherché à prendre contact avec un scientifique nommé Adan Lührer (Voir - Episode 6x03). Ils veulent maintenant créer une alliance avec le Cardinal, une personne dangereuse qui possèderait des artefacts de Rambaldi….
J : Je ne vois pas où tu veux en venir.
Syd : Pour moi, Katya a intégré l'ordre de Rambaldi uniquement dans le but d'avoir accès à des informations comme des manuscrits ou des artefacts. Elle se fait donc passer pour une personne qui protège les découvertes de Rambaldi mais son but est tout autre. STORM n'est qu'une façade, lui permettant de préparer un plan diabolique.
M : Une chose me chiffonne toujours, comment est-elle sortie de prison ?
D : Ca c'est une question qu'il faudra éclaircir rapidement. Kimberly tu te charges du dossier dès que possible !
K : Très bien je m'en occupe. (John montre une certaine inquiétude).
D : Si je résume, notre but est toujours le même : Il faut stopper STORM pour contrecarrer Katya Derevko, en commençant par trouver le cardinal.
Syd : Une équipe est en train de fouiller la maison du Cardinal suite à l'explosion, mais aucun artefact n'a encore été trouvé. La maison était truffée de tunnels et passages secrets.
D : Avez-vous des idées par où commencer ?
V : Oui, je pense que nous devrions commencer par délier la langue de l'homme que l'on a capturé. Nous l'avons identifié comme étant le bras droit de Césario, un certain M. Schroff.
D : Utilisez toutes les drogues que vous voulez, mais cet homme doit cracher le morceau !
M : Nous pourrions utiliser le même système qu'avec Gordon Dean (Voir - Episode 5x07). J'ai réussi à obtenir des images du visage du Cardinal et j'ai une idée pour le faire parler !
D : Très bien vous avez carte blanche.

Peu de temps après, dans une salle d'opération, Vaughn prépare un cocktail de drogues et l'injecte dans le bras de Schroff. Il branche ensuite un système de lumière stroboscopique. Après quelques minutes, l'homme est complètement hagard et commence à halluciner. Vaughn se place en face de lui, il porte un masque à l'identique du visage de Césario que Marshall lui a préparé. A travers une glace, Sydney, Marshall, John et Dixon observent la scène.

Sh : Césario que faites-vous là ? Nous devions nous retrouver aux Bahamas dans trois jours…. Arrrgggg….
V : Je suis venu te sauver. Nous sommes dans un endroit sûr.
Sh : Et l'alliance avec STROM ? Arrggg….
V : Je n'ai pas moyen de les joindre et un informateur m'a dit que le CIA connaissait notre lieu de rencontre.
Sh : Nous pourrions envoyer un membre de notre équipe au casino de l'hôtel afin qu'ils les avertissent à temps. Sark et Katya risquent d'y laisser leur peau !
V : Tu as raison l'alliance qu'ils proposent pourrait être très intéressante et nous devrions les protéger. Néanmoins, nous avons perdu beaucoup d'hommes durant l'attaque. Te souviens-tu du nom de l'hôtel ?
Sh : C'est le beach to…. Pourquoi tu me demandes ça?

Vaughn injecte une nouvelle dose de drogue.

M : Nooon ! Pas plus d'une dose, tu vas le tuer !
V : Il devient trop suspicieux !
Sh : AAArrrrrrrrrrgggggg.. Mon cœur…

Schroff pose ses mains sur sa poitrine, grimace et perd connaissance. Soudain, un bip aigu retentit…

M : Nous sommes en train de le perdre ! Vite un défibrillateur !

Après plusieurs minutes d'acharnement, l'équipe médicale est incapable de relancer le cœur de Schroff. Vaughn rejoint Sydney, Marshall, John et Dixon.

V : On y était presque ! Il allait presque tout révéler !
M : Pas de problème, nous avons assez d'information. La rencontre aura lieu dans un hôtel qui se trouve en face de Nassau.
D : Nous devons vite envoyer des agents là-bas pour surveiller l'endroit. Sydney tu pars avec Kimberley, Rachel et Will dès que possible.

Sydney rejoint Will, Rachel et Kimberly et leur demande de se préparer. Un peu plus tard Will discute avec Rachel :
W : Alors tu te remets ?
R : Oui, ça va j'ai connu pire. En tout cas merci de m'avoir secouru. (Elle lui pose la main sur le bras)
W : Mais de rien. (Surpris du geste, il lui rend un grand sourire et commence à rougir).
R : Du coup on sera ensemble sur la prochaine mission.
W : Oui, je serai là pour t'aider s'il t'arrive une autre infortune.
Rachel rigole, puis laisse Will afin d'aller préparer ses affaires.

Vaughn interpelle Dixon.
V : Je ne participe pas à cette mission ?
D : Non, tu restes ici pour soigner ta main.
V : Ce n'est pas une grosse blessure.
D : Vaughn, tu n'y es pas allé de main morte avec notre témoin ! Tu as besoin de te relaxer. Après les épreuves que tu as subies ces derniers temps il est temps de faire une pause.
V : très bien, tu as peut-être raison.

A part, Sydney et Vaughn discutent.
V : Comment vas-tu ?
Syd : Je sais que tu es moins touché que moi par la mort de Kevin, mais c'était quelqu'un de bien.
V : Je reste tout de même humain ! Malgré le fait qu'il ait voulu sortir avec toi, sa mort me touche tout autant… Dixon me mets au repos… Je vais rester m'occuper des enfants et me reposer. J'ai besoin de réfléchir à ce qu'il faudra faire après cette affaire du Cardinal, notamment retrouver où a fuit mon père avec ce mystérieux bébé, trouver un moyen de décrypter le manuscrit de Guiseppe et découvrir qui est la taupe.
Syd : Commence par te reposer, je pense que cela te fera le plus grand bien. Ne t'en fais pas pour moi.

Ils s'embrassent et se quittent dans les couloirs du APO.

A l'extérieur du APO, John appelle Katya :
J : Je tenais à vous informer qu'un membre du APO va enquêter sur votre mystérieuse libération.
K : C'est ce que je craignais. Je compte sur vous pour ralentir l'enquête. Si on trouve comment je suis sortie de prison, notre taupe sera découverte.
J : Qui est la taupe ?
K : Cela ne vous regarde pas. Autre chose ?
J : (déçu par la réponse, il hésite à lui révéler l'attaque de la maison du Cardinal et qu'une équipe part aux Bahamas pour empêcher sa rencontre avec Katya) Non rien de nouveau, je n'ai pas pu assister à toutes les dernières réunions.
K : Très bien, à bientôt.

Katya raccroche immédiatement. John se pose des questions sur le fait qu'il lui ait menti.


Chapitre 13 : Sous le soleil des caraïbes.

Nassau - hôtel Beach Tower

C'est avec un magnifique costard italien, des lunettes plaquées or et un chapeau de cow-boy que Will pénètre dans le casino. A ses côtés, Kimberly est habillée en bimbo et mâchouille de façon arrogante un chewing-gum.

Serveur : Mr Heart je présume ?
W : Veuillez vous occuper de nos bagages et de nous placer à votre meilleure table de Blackjack s'il vous plait ! (dit-il d'un ton dédaigneux).
Serveur : Tout de suite.

Ils se dirigent ensuite dans la salle du casino et s'installent. Sydney est en position à l'extérieur du bâtiment. Rachel est quant à elle déguisée en hôtesse et observe la scène avec des jumelles tout en étant cachée derrière une porte vitrée.

W : (com) Nos contacts avaient vu juste, ils sont au fond de la salle à dix mètres de moi. Je m'installe à une table à proximité.
Syd : (com) C'est dangereux Will, Sark te connait.
W : (com) Je sais, je leur tourne le dos et avec le système que Marshall a placé à l'arrière de mon chapeau j'ai un retour vidéo sur mes lunettes de soleil. Je les surveille !
Kim : (com) C'est bon j'ai branché l'amplificateur sur le micro.

Toute l'équipe écoute la conversation entre Katya, Sark et Césario.

Cé : … en échange je pourrai vous montrer l'artefact que m'ont légué mes ancêtres.
Ka : Se serait très aimable à vous. Qu'en est-il du " carrousel " ?
Cé : Je ne possède pas cette pièce malheureusement.

Alors que la discussion continue, Sark reçoit un appel. Il s'excuse et quitte la table. Il se dirige vers l'endroit où est cachée Rachel.

W : (com) Bob se dirige vers toi.
R : (com) Oui j'ai vu.

Rachel observe Sark qui pénètre avec son portable dans les toilettes. Elle décide sans en avertir l'équipe d'aller discrètement l'observer. Alors qu'elle pousse doucement la porte, Sark s'apprêtait lui à sortir. Il se retrouve hébété face à Rachel sur qui il envoi claquer la porte. Rachel tombe à la renverse ce qui laisse un laps de temps à Sark pour foncer vers une fenêtre. Rachel pénètre dans les toilettes et dégaine. Elle a juste le temps d'observer des carreaux cassés et du sang. Alors qu'elle s'approche de la fenêtre, elle aperçoit Sark trois mètres plus bas dans une benne à ordure. Elle décide de sortir de l'hôtel et de le poursuivre.

R : (com) Sark m'a vu et s'est enfui je le pars à sa poursuite.
W : (com) Quoi !
Syd : J'arrive en renfort !

Soudain le téléphone de Katya sonne. Elle se lève et s'écarte de la table.
K : Oui ?
? : Je viens d'apprendre que le APO est au courant de votre rencontre ! Faites très attention !
K : Quoi ? John ne m'a pourtant rien dit !
? : D'après mes données, il était forcément au courant !
K : Merci, au moins cette fois vous m'avez prévenu à temps, à l'inverse de l'attaque du monastère de l'ordre.
? : Je vous ai déjà expliqué pourquoi !

Katya raccroche et retourne à la table du Cardinal en scrutant la salle. Sydney arrive dans la salle. Will et Kimberley l'aperçoivent et se tiennent prêt à intervenir. Katya aperçoit Sydney et se lève précipitamment. Elle sort une arme et ouvre le feu. Sydney plonge se mettre à couvert. Alors que les impacts des balles détruisent plusieurs tables, les joueurs quittent la salle effrayés. Des cris d'horreur retentissent de part et d'autre. Sydney, Will et Kimberly se cachent tant bien que mal sous les différentes tables de poker, blackjack et roulette. Césario prend la fuite avec sa valise vers l'arrière de l'hôtel et Katya se dirige vers les ascenseurs.

Syd : (à Will) Kimberly et moi, on se charge de Césario et toi de Katya.
W : Ok

Sydney et Kimberley partent en courant au fond de la salle. Une fois à l'extérieur elles se rendent compte qu'elles ont au moins deux-cents mètres de retard.

K : (A Sydney) Fonce ! Je n'arriverai pas à courir très vite avec ma récente blessure (Voir - Episode 6x05)

Césario court avec sa mallette à la main en direction d'un embarcadère. Il se dirige sur un ponton au bout duquel il saute dans un yacht qui démarre sous le nez de Sydney.

Syd : Et merde ! (Com) Merlin essaye de suivre au satellite où va le yacht qui est parti des coordonnées GPS que je vais t'envoyer.
M : (Com) Très bien Phoenix
Kim : (arrive peu après) Nous devrions aller donner un coup de main à Will.

Pendant ce temps Will n'a pas d'autre choix que de monter les escaliers car aucun ascenseur n'est disponible. Il arrive exténué au trentième étage pour remarquer que la porte menant au toit est ouverte et que le son d'un hélico retentit. Il sort son arme et surgit sur la zone d'atterrissage où il a juste le temps de voir décoller un hélicoptère piloté par Jacquelyn. Il tire plusieurs balles qui ricochent sur la partie blindée de la coque. Katya quant à elle, sort son arme et tire une balle qui vient se loger dans la cuisse droite de Will. Ce dernier s'effondre de douleur.

W : (com) Equipe ! Je suis touché. J'ai besoin de votre aide sur le toit de l'hôtel.
Syd : (com) Nous arrivons, Césario a pris la fuite. Oracle tu es où ? Oracle !!

Sark est en train de courir en direction de la plage. Sa chemise est couverte de sang et son pantalon est déchiré à plusieurs endroits. C'est à bout de souffle qu'il arrive sur le sable chaud. Le soleil est plombant à cette heure de la journée, ce qui ne fait qu'accentuer la difficulté de sa fuite. Il se retourne pour juger la distance qui le sépare de son poursuivant : à priori 200 mètres les séparent. Il reprend sa respiration et commence à longer la plage en direction des rochers situés un peu plus loin. La course est finalement plus compliquée qu'elle n'y paraissait car ses pieds s'enfoncent lourdement dans le sable. Il devient maintenant difficile pour lui d'avancer et son poursuivant gagne du terrain. En commençant son ascension sur les rochers, il est quasiment rattrapé par son assaillant. Alors qu'il arrive en haut des blocs, il entend un clic signifiant qu'une arme vient d'être armée. Epuisé, il s'arrête, lève les mains, puis se retourne….

Sa : S'il te plait, laisse-moi partir…
R : Pourquoi tu t'es servi de moi ? La mort de Thomas ne suffit pas ?
Sa : (arrogant) C'était la seule solution pour pouvoir conclure un marché. Par ailleurs, Thomas est mort en voulant désamorcer la bombe d'Irina.
R : C'est tout de même toi qui l'as posé espèce de salaud !
Sa : Il ne faut pas jouer au héros lorsqu'on n'en est pas un !

Rachel lui envoi la crosse de son arme en pleine figure.

R : Qu'est-ce que tu cherchais dans l'appartement de Thomas ?
Sa : Mon responsable voulait créer une alliance avec le cardinal. Or, un tueur à gage allemand m'avait contacté il y a quelques années, pour me dire que le cardinal me remerciait d'avoir tué Thomas Grace. J'ai donc pensé qu'il avait caché des informations dans son appartement qui pouvaient me permettre de mieux négocier notre alliance.
R : J'avais pourtant déjà fouillé et rangé son appartement.
Sa : Pas assez à priori, puisque j'y ai trouvé des notes où Thomas y avait renseigné les plans de la propriété de Frankfort, les noms de contacts, des artefacts...
R : Et comment as-tu pu être au courant de ma relation avec Thomas ?
Sa : En fait je suis aussi tombé sur un journal personnel dans lequel il y a avait aussi une photo de toi. J'en ai donc déduit que vous étiez liés. Avec toutes ses informations, il m'a été facile de me servir de toi comme monnaie d'échange.
R : Comment as-tu pu encore une fois te servir de moi !
Sa : Depuis quand je dois te faire des faveurs ? Nous ne sommes pas dans le même camp il me semble !

Durant toute cette discussion, Rachel n'avait pas remarqué un léger bourdonnement. Soudain, un hélicoptère surgit de derrière les rochers dans le dos de Sark. Ce dernier profite de l'effet de surprise pour désarmer Rachel, dont le pistolet et expédié plusieurs mètres plus loin. Il prend ensuite son élan, saute dans le vide pour s'accrocher à une échelle qui pendait de l'appareil. Rachel court chercher son arme, mais la retrouve trop tard. Elle a juste le temps d'apercevoir la main de Katya en train d'aider Sark à monter dans l'hélicoptère. De rage elle vide son chargeur mais c'est peine perdu car l'appareil est déjà loin.


Chapitre 14 : Epilogue.

Les deux scènes suivantes se déroulent sur une musique de Natalie Merchant intitulée " My Skin "

Scène 1 : Au bloc chirurgical du APO, Rachel accompagne Will pour qu'on l'opère afin de lui soigner sa blessure. Ils échangent quelques sourires.

Scène 2 : Plan des membres du APO à l'enterrement de Kevin. Dixon fait un discours à l'église. A la sortie, Sydney marche à côté de Vaughn qui semble plus reposé. John, Kimberly et Marshall suivent le cortège.

Quelques jours après, Dixon fait le bilan lors d'une réunion :

D : Après sa mission, Rachel réintègre notre équipe.
R : Merci. Je suis ravie de revenir et d'apporter mon soutient.
D : Je vous remercie tous pour votre implication et dévouement dans ces dernières missions. Malgré le triste sort de l'agent Kevin Cox, nous savons maintenant que Katya Derevko dirige STORM. Ce groupe veut donc créer un lien avec Césario et récupérer des artefacts de Rambaldi. Grâce à votre intervention, ils n'ont pas pu échanger beaucoup d'informations. D'autre part il faudra éclaircir ce qu'est le " carrousel " et quelles sont les intentions de Katya. Je pense que questionner Sloane pourrait nous apporter des réponses.

Soudain le téléphone de Rachel sonne et elle s'excuse afin d'y répondre :

R : Allo
D : Oui, bonjour, Mme Gibson ?
R : Oui (elle réalise que c'est l'agent immobilier)
D : Je suis confus mais je suis avec les nouveaux locataires devant la porte d'entrée de l'appartement de M. Grace qui est … disons le …. dans un drôle d'état…
R : Je …. Je suis désolé, j'arrive dès que possible.

Après avoir raccroché elle laisse échapper un rire nerveux. Les membres se retournent surpris. Après leur avoir raconté cette dernière mésaventure, c'est dans une note plus légère et décontractée que se termine la réunion.