EPISODE 108 - 6x03

Episode 108 - 6x03 : ID47

Auteur : Dov

Note sur l'épisode : On oublie le temps d'un épisode la trame sur Rambaldi développée par Vane dans les deux premiers épisodes, pour une histoire où Sydney et John cherchent à sauver leurs enfants. On verra à quoi ils sont prêts pour sauver ceux qu'ils aiment. Katya, Storm et Sloane sont aussi du voyage. Bonne Lecture. Fil2001.

 

Chapitre 1 : Une visite chez le médecin.

La salle d'attente n'est occupée que par Sydney Bristow et Michael Vaughn. Les murs sont décorés par deux posters blancs et une table au milieu supporte quelques magazines jetés par ci par là.

Sydney : Je suis contente que tu sois là mais c'est juste un examen de routine. Tu aurais dû rester avec Isabelle…
Vaughn : Écoute, on avait dit qu'on y allait ensemble. Isabelle s'amuse bien avec sa grand-mère…et tu sais que depuis que je n'ai pas pu être avec toi pour Isabelle, j'ai juré de toujours t'accompagner pour ce qui concernait ta santé !
S : Vaughn…Jack ira bien, regarde, il sourit…ah non il a peur ! (Elle rie et Vaughn en fait de même)
V : C'est vrai, cet endroit me stresse plus que nos premiers rendez-vous !
S : (en souriant) C'était horrible. On ne pouvait pas bouger un cil sans avoir peur d'être démasqué !
M : (le médecin entre dans la salle d'attente ce qui coupe la discussion du couple) C'est à nous ! Suivez-moi !

Sydney et Vaughn se dirigent vers les chaises situées face au bureau du médecin. Jack est dans les bras de Sydney.

M : Alors, si je me souviens bien, la dernière fois tout allait bien pour Jack. Comment va ce petit bout de chou ?! (En regardant Jack)
S : Il va très bien!
M : Il ne vous cause pas trop de problème ? Mauvaises nuits ? Colères ? Fatigues ?
S : Pour l'instant, je n'ai pas à me plaindre, il est plus calme qu'Isabelle!
M : Bon, nous allons regarder si tout va bien pour lui !

Sydney pose Jack sur le lit et lui prend la main, tandis que Vaughn s'est assis sur une chaise juste à côté d'elle. Le médecin s'approche avec tous les accessoires nécessaires.

M : Voyons ça…il respire normalement…rien du côté de ses yeux…mais c'est qu'il a l'air d'être en bonne santé ce petit garçon !
S : Tant mieux ! On fait tout pour qu'il…
M : Attendez deux minutes, depuis combien de temps a-t-il ce bouton dans le dos ?
V : Cela fait bien une semaine, mais nous ne nous sommes pas inquiétés. Surement une piqûre de moustique.
M : J'espère que je me trompe ! (D'un air inquiet) Je crois qu'il va falloir effectuer un examen plus poussé avec prise de sang.
S : C'est grave ? C'est dangereux ?...Répondez ! Qu'est-ce que c'est ?
M : Si cela se confirme, votre fils pourrait être atteint d'une maladie très rare. Ce bouton ressemble à un kyste qui se forme juste par-dessus la colonne vertébrale. S'il se généralise, il peut l'infecter et par la même occasion tous les nerfs qui passent par là.
V : On ne peut pas opérer ?
M : Il est très jeune ! L'opération ne sera sûrement pas envisageable…
S : Docteur, qu'est-ce que vous essayez de nous dire ?
M : Si ce bouton est bien ce que je pense, Jack court un grave danger et pourrait perdre rapidement devenir paraplégique.

Chapitre 2 : Briefing à l'APO.

Marshall arrive en retard et prend place autour de la table qui réunit John, Dixon, Will et Kendall.

M : Heu…Sydney et Michael ne sont pas là ?
D : Ils ont emmené Jack pour une visite médicale.
M : (A John) Ce n'est pas très marrant mais à chaque fois je les imagine en train de parler de Jack, le père de Sydney Bristow…enfin votre frère M. Bristow, vous savez, je ne…
D : Merci Marshall !
K : Un groupe de voleurs s'est manifesté dans une banque de Marseille, le Crédit Agricole, pour y voler des fonds. Mais ils ont aussi volé le contenu d'un coffre ultra protégé. On ne sait pas encore ce qu'il contenait mais on sait déjà que ce groupe avait les moyens !
Jo : Storm ?
K : C'est l'hypothèse la plus probable mais nous ne sommes pas encore sûrs. Will, je veux que vous cherchiez ce que contenait le coffre, à qui cela appartenait et pourquoi l'a-t-on volé.
W : Très bien…
K : Marshall, vous allez montrer à Will toutes les possibilités de piratage pour qu'il puisse faire ses preuves dans ces recherches !
M : Ne vous inquiétez pas Will, on est tous passé par là ! A propos (A Dixon), avez-vous des nouvelles de Rachel ?
D : Oui, j'ai reçu un message et sa mission suit son cours. Elle nous contacte dès qu'elle a obtenu des informations plus concrètes.

Chapitre 3 : Coup de fil, partie 1.

Dans le couloir, une fois sorti de la salle de briefing et étant sûr d'être seul, John appelle Katya.

K: Allô ?
Jo : C'est moi... Je voulais juste savoir si tout était en place ?
K : Je vous ai déjà dit John, ne m'appelez pas pour ne rien dire, vous risquez de vous faire démasquer ! Si vous avez une question, vous la gardez et vous attendez que je vous contacte moi-même...est-ce que c'est clair?
Jo : Très...très clair !
K : Vous savez, John, j'avais de très bonnes relations avec votre frère à une époque, je souhaite avoir les mêmes avec vous…
Jo : J'ai bien compris Katya, je ne recommen...
K : Au revoir John.

Chapitre 4 : Pleurs...

Sydney et Vaughn arrivent à l'APO. Ils ne parlent pas et vont directement voir Dixon.

D : Ah vous voilà! On a une piste concernant Storm, Will est sur le coup! J'ai eu des nouvelles de Rachel, pour l'instant elle s'en sort bien mais... Vous allez bien?
V : (Vaughn répond car Sydney n'arrive pas à ouvrir la bouche) Jack a un problème.
D : C'est grave ?
V : Si cela se confirme, il pourrait perdre l'usage de tous ses membres inférieurs les mois qui suivent...
D : (voyant que Sydney commence à pleurer) Écoute Sydney, les médecins vont tout faire pour arranger ça...
S : Et s'ils n'y arrivent pas ? Et si Jack devenait...
V : Je vais chercher John pour le prévenir.
D : Sydney, regarde-moi. On va tout faire pour trouver une solution ! Je vais faire des recherches pour trouver les meilleurs médecins, d'accord?
S : Merci Dixon...
D : Voilà, j'adore ce sourire! Je vais dire à Kendall qu'il te laisse rentrer chez toi pour te reposer et...
S : Non, Dixon, je veux rester ici! Chez moi, je ne servirai à rien!
D : Tu en es sûr?
S : ...tout à fait sûr!
John : Sydney, je ne sais pas quoi dire, je... je suis vraiment désolé, j'espère que tout va s'arranger!
S : Merci John...
J : N'hésite pas à faire appel à moi !

Chapitre 5 : ...et réconfort.

Sydney est assise devant son bureau. Will vient la voir.

W : Sydney, je suis vraiment désolé de ce qui t'arrive. Le médecin est sûr de lui?
S : Il a gardé Jack pour faire des examens plus approfondis...j'espère qu'il s'est trompé...
W : Tant que tu n'as pas les derniers résultats, ne tire pas de conclusions sinon cela va te détruire. Allez, viens là (Il lui tend les bras pour qu'elle vienne se poser contre lui). Tout va s'arranger, ne t'inquiète pas... (Vaughn regarde de loin, ses yeux expriment la compassion mais en même temps une certaine jalousie)
S : Merci Will...
W : Merci pour quoi?
S : Merci d'être là. Je ne sais pas ce que je ferais sans toi.
W : C'est surtout moi qui devrais dire ça ! Combien de fois tu m'as sauvé déjà?
S : Sans compter toutes les fois où tu étais dans le pétrin avec tes histoires de journaliste! (Sydney rit et Will fait de même)
W : Tu vois...tu m'es indispensable ! Bon, il faut que je retourne bosser. Je dois éplucher les moindres documents que je trouve sur Storm pour notre cher et tendre patron.
S : Bon courage et merci de ton soutient.

Chapitre 6: Coup de fil, partie 2.

Sydney est assise devant son bureau. Elle s'apprête à faire des recherches quand son téléphone portable se met à sonner.

S : Allô?
? : Bonjour Sydney.
S : ...(Sydney reconnaît instantanément la voix) Sloane!
Sl : J'ai appris pour Jack. C'est une bien mauvaise nouvelle pour vous et pour Vaughn!
S : Qu'est-ce que vous voulez?
Sl : Ne soyez pas si pressée Sydney, mais si vous insistez...Je vous propose un marché!
S : Vous avez le culot de m'appeler alors que je suis à l'APO? Et si je vous avais mis sur écoute?
Sl : Vous ne me l'auriez pas dit... et puis, vous êtes trop curieuse pour ne pas écouter le marché que j'ai à vous proposer!
S : Écoutez moi, espèce de salopard, jamais je ne travaillerai avec vous, c'est fini Sloane...Rambaldi et ces prophéties, c'est fini!
Sl : Loin de là ma chère, la quête de Rambaldi ne fait que commencer ! Retrouvez-moi en face du Crédit Dauphine pour se remémorer les bons souvenirs. Ne dîtes rien à personne, venez toute seule.
S : Hors de question !
Sl : Ne soyez pas si autoritaire Sydney...Si vous venez et que vous faîtes ce que je vous dirai de faire, je pourrai vous fournir quelque chose qui pourrait sauver Jack.
S : Ah oui ?
Sl : Oui j'ai gardé quelques gouttes de l'antidote qui a récemment permis à Vaughn de remarcher.. Vous pouvez me faire confiance,... Ce soir, Sydney, 21h30, toute seule. (Il raccroche)

Chapitre 7 : Hésitations.

Il est 20h. Sydney, Vaughn et Isabelle sont entrain de manger. Le repas n'est pas très copieux.

I : Maman, où est Jack?
S : Il est chez le docteur ma chérie.
I : Pourquoi?
S: Juste pour faire des examens mais il n'y a rien de grave ne t'inquiète pas!
V : Il va bientôt revenir ma chérie... (Ils finissent de manger)
I : J'ai fini de manger! Je peux monter dans ma chambre?
V : Vas-y ma puce. J'arrive dans cinq minutes pour te border! (Isabelle s'en va)
S : J'ai peur d'être demain...
V : Même si on a peur, il ne faut pas se laisser abattre. Il faut espérer que le médecin se soit trompé...
S : Je n'arrive pas à me convaincre. Et s'il n'était pas comme les autres enfants? Et que va dire Isabelle?
V : J'ai très peur moi aussi, mais je préfère rester optimiste. Et puis Isabelle est une grande fille, elle comprendra.
S : (elle parle tout bas)...mais il existe quand même un autre moyen...
V : Qu'est-ce que t'as dit?
S : Non, rien.
V : Bon, je vais border Isabelle et je vais prendre une douche.
S : Moi je vais rejoindre Will, il m'a demandé de l'aider pour les dossiers et tout le reste.
V : Ah, je ne savais pas! Passe-lui le bonjour!
S : Je n'y manquerai pas...

Chapitre 8 : Le rendez-vous.

Il est 21h28. La voiture de Sydney est garée à une dizaine de mètre du lieu de rendez-vous. Elle attend de voir Sloane. Mais elle se décide rapidement à sortir de la voiture et à rejoindre le point de rendez-vous. Sloane arrive par derrière.

Sl : J'étais sûr que vous alliez venir.
S : Que dois-je faire? Qu'est-ce qui peut m'assurer que vous allez me donner l'antidote? Qu'est-ce qui me garantit qu'il va marcher?
Sl : Vous n'avez pas changé Sydney. Vous avez toujours cette manie de poser des centaines de questions en même temps.
S : J'ai la possibilité de vous faire arrêter tout de suite. Épargnez-moi vos bons sentiments pseudo familiaux!
Sl : (il sourit) J'ai besoin de vous sur le terrain.
S : Pourquoi vous n'envoyez pas un de vos pions?
Sl : J'ai mes raisons. Et puis, cela nous rappellera le bon vieux temps. (Sydney ne bronche pas). Trêve de plaisanterie, j'ai besoin de vous pour une nécessité personnelle.
S : Vous êtes revenu depuis si peu de temps et vous êtes déjà en train d'élaborer un nouveau plan? Décidément, en cinq ans, vous n'avez pas changé...
Sl : Votre franc-parler m'avait manqué Sydney...
S : Que dois-je faire?
Sl : J'allais y venir. J'ai besoin d'un dossier contenant des données qui ne vous concernent pas. Ce dossier se trouve dans le disque dur du poste central de la prison de Moscou. Vous trouverez tous les détails dans ce rapport (il le lui tend et elle le prend). Le nom du dossier est JS72. Bien sûr, vous ne devez en parler à personne.
S : Pour une telle mission, j'ai besoin de matériel!
Sl : A vous de faire vos preuves Sydney! A la clé il y a la vie de Jack en jeu, Avouez, que mon offre est tout à fait acceptable.
S : Ne pensez surtout pas que je vous suis reconnaissante d'avoir " sauvé " Vaughn. C'est vous qui l'aviez rendu comme ça!
Sl : Bien entendu Sydney, je n'attends pas de vous un tel soutien...Exécutez votre part du marché, j'exécuterai la mienne. Je vous rappellerai bientôt pour l'échange. (Il s'en va et Sydney le regarde partir)

Chapitre 9 : L'invention de preuves.

Sydney arrive à l'APO de la façon la plus naturelle possible. Elle s'installe à son poste et commence à travailler sur de faux dossiers. Dixon vient la voir.

S : Tu vas bien?
D : C'est exactement la question que j'allai te poser!
S : On essaye de tenir le coup! Vaughn est allé voir le médecin pour les résultats.
D : Tu n'es pas allé avec lui?
S : Je n'avais pas le courage...J'ai tellement peur. Je ne voulais pas affronter ça. A vrai dire, je ne sais plus tellement où j'en suis. Je ne suis même pas sûr de ce que je fais...
D : Tu devrais rentrer chez toi et t'occuper de Jack. Tu...
S : Non, le fait de travailler me change les idées.
D : Ok...Il y a un briefing dans 10 minutes. On se voit là-bas!

Sydney vérifie qu'il s'est éloigné et finit de fabriquer un faux dossier.


Chapitre 10 : La vente de fausses informations.

Salle de briefing. Tout le monde est présent sauf Vaughn. Sydney ne perd pas une seconde pour présenter les données qu'elle a placées dans une clé USB branchée sur les écrans qui entourent la salle.

S : J'ai pu obtenir, par un de mes contacts à Moscou, des éléments permettant d'affirmer qu'une base de données contient une mine d'information sur le groupe Storm. D'après lui, le dossier contiendrait toutes les informations de leurs prochaines attaques.
D : Si tu as raison Sydney, on pourrait alors les arrêter...
Jo : Il ne faut pas laisser passer une chance pareille!
S : Le serveur se trouve dans une prison à Moscou. Normalement, avec Marshall en contact, je n'aurai pas de mal à pénétrer dans le disque dur.
W : Ce serait assez bizarre que des données si importantes soient si peu surveillées.
S : Ne sous-estimons pas ce genre d'ancienne prison moscovite.
D : Mais alors comment comptes-tu t'infiltrer?
S : J'ai déjà tout organisé. Je peux partir dès ce soir.
D : C'est d'accord. As-tu besoin de renfort ?
S : Ce n'est pas la peine. C'est une mission de routine, je peux la gérer seule!
D : Une mission de routine peut-être mais elle nous permettrait d'en finir avec cette organisation.
S : Je t'assure je n'ai...
D : Marshall, occupes-toi des armes et gadgets! Will et John occupez-vous de peaufiner le plan de la mission.

Chapitre 11 : La confirmation.

Vaughn est assis en face du médecin. Jack est dans une poussette juste à côté de Vaughn.

M : Nous avons fait plusieurs examens et ils convergent tous vers la même conclusion...Jack a bien un kyste placé sur la colonne vertébrale. L'opération est à peine envisageable vu son âge.
V : Mais qu'est-ce qu'on peut faire ?
M : Le seul moyen serait d'éliminer le kyste avec des rayons mais ce serait pourrait être fatal pour Jack.
V : Il n'y a pas d'autres moyens pour le sauver ?
M : Je suis désolé...
V : S'il ne reste plus que cette option, nous devons tenter les rayons.
M : Vous êtes sûr? Il suffit que les rayons soient...
V : Je préfère essayer au lieu d'abandonner ! Préparez tous les documents pour effectuer les rayons, il faut commencer le plus tôt possible.
M : Et Madame Bristow?
V : Elle sera d'accord. Je vais la prévenir tout de suite!

Chapitre 12 : L'étrange conversation.

Vaughn prend son téléphone et appelle Sydney qui répond après trois sonneries.

S : Allô?
V : Sydney c'est moi !
S : Vaughn!
Alors les résultats?
V : Jack a bien un kyste... On est obligé de faire les rayons si on veut le sauver... Sydney? Tu es là?
S : Oui oui excuse moi! Attends avant de signer quoi que ce soit! Je préfère qu'on en discute tous les deux d'abord. Peut-être que le médecin se fait des idées.
V : Ils ont fait des tests Sydney, sur notre fils! Qu'est-ce qu'il y a? Tu as l'air bizarre?
S : Secouée par ce que tu me dis! Écoute, je préfère qu'on en discute ensemble pour les rayons, c'est dangereux comme processus!
V : D'accord, mais promets moi qu'on y va demain!
S : Je pars ce soir pour une mission... On pourra en parler demain! Et on ira ensemble dans deux jours!
V : Sydney, qu'est-ce que tu me caches?! Tu pars en mission alors que notre fils est gravement malade?
S : Fais moi confiance, c'est tout ce que je te demande! Je dois te laisser et régler les dernières étapes pour la mission...
V : C'est où ?
S : A Moscou...
V : Soit prudente...je t'aime Syd' (elle raccroche)...et j'espère que tu comprendras.
M : Alors? Elle est contre?
V : Non non elle est d'accord pour les rayons. On peut signer les papiers?

Chapitre 13 : Changement de plan.

John s'isole encore une fois et appelle Katya.

K : Oui?
Jo : Les plans ont changé. Il y a une manière plus facile d'y arriver.
K : Ah oui? Et comment?
Jo : Sydney va à Moscou dans une prison pour récupérer des données...
K : Et alors?
Jo : Laissez moi faire... je sais comment je vais m'y prendre...
K : Très bien, je compte sur vous, ne me décevez pas?...c'est bien ce que je pensais (Elle raccroche)

Chapitre 14 : Les derniers détails.

Sydney tape les derniers détails pour la mission.

D : Je ne t'avais jamais vu aussi impliquée dans une mission!
S : Je commence à être assez fatiguée alors plus vite les organisations criminelles seront détruites, plus vite je pourrais profiter de ma vie privée.
M : Eh... j'ai pu concevoir en peu de temps tout ce dont vous aurez besoin pour votre mission à Moscou! Tout d'abord, pour pénétrer dans la prison incognito, il faudra donner à un contact CIA sur place cette carte d'employé. Elle permettra d'incarcérer Sydney! Cette simple carte en apparence possède une micro puce qui fera croire à toutes les machines de détection qu'il travaille ici depuis des années! Mais surtout, à votre entrée dans la prison, elle enverra des ondes vers les caméras de surveillance pour que celles-ci ne vous qualifient pas d'intrus!
S : C'est préférable!
M : Je t'ai conçu cette magnifique tenue! J'peux pas la mettre, elle est trop petite pour moi...enfin je n'veux pas dire que tu es grosse et que tu doives ...
S : Marshall, continu.
M : Oui, excuses-moi. Donc, je disais... cette tenue est sûrement celle que toutes les femmes espionnes devraient porter. Elle contient un couteau caché sous la manche droite, une carte mémoire dans le col, une clé USB capable de déverrouiller n'importe quel serveur derrière le genou et...et...en plus elle est très jolie pour une prisonnière!
S : C'est la même couleur que là-bas?
M : Oui, j'ai vérifié!
S : Merci Marshall! (il s'en va)
D : Tu crois que ça va aller?
S : Oh oui! Mon contact est Vladimir Karsoff et moi je suis Elena Kourk, dangereuse criminelle!
D : J'espère que les données y sont!
S : Oui, j'espère aussi... (Elle regarde une photo de Jack et Isabelle placée sur son bureau)
D : Bon, allez départ dans une heure!

Chapitre 15 : Un repas sans maman.

Vaughn et Isabelle mangent des pâtes préparées rapidement. Jack dort dans sa chambre.

I : Pourquoi t'es triste papa?
V : Tout va bien ma chérie. Jack a juste besoin d'être soigné. Je l'emmène demain à l'hôpital et les médecins vont s'occuper de lui comme s'il était un roi!
I : Je peux y aller moi aussi?
V : Oh non, toi tu resteras avec grand-mère!
I : D'accord…. Elles sont bonnes papa les pâtes!
V : Merci ma chérie, mais je sais qu'elles ne sont pas aussi bonnes que celles de maman!
I : Presque! D'ailleurs, elle est où maman?
V : Elle est partie en voyage pour une affaire urgente...
I : Qu'est-ce qu'elle doit faire ?
V : J'aimerai bien le savoir… (Il commence à débarrasser la table)

Chapitre 16 : Prison.

Moscou. Dans un camion, Sydney met sa longue perruque noire et sa tenue de prisonnière. Le contact de Sydney fixe la carte d'employé de Marshall sur sa veste.

S : C'est bon là? Elle est bien placée?
Vl : C'est parfait! (il la regarde) Vous êtes prête mademoiselle Kourk?
S : Comme toujours Monsieur Karsoff!

Ils sortent du camion. Vladimir place les menottes sur Sydney et ils avancent tous les deux vers la prison. Le garde assis derrière son bureau à l'entrée les regarde arriver. Il se demande tout de suite ce qu'ils font là. Cette conversation a lieu en russe.

G : Bonsoir. Je n'étais pas au courant qu'une nouvelle prisonnière devait arriver! Et d'ailleurs je ne vous connais pas!
Vl : (en montrant son badge) Ça fait pas longtemps que je suis là, je travaillais dans la troisième section...
G : J'y étais encore il y a deux jours à la troisième section! Attendez je vais vérifier!
S : Bon, on va y passer la nuit là ou quoi?!
Vl : La ferme! Regardez sur votre ordinateur si vous voulez!
G : C'est ce que je vais faire ! Votre nom?
Vl : Vladimir Karsoff !
G : (en regardant son écran)...Ah oui je vois que vous étiez à la troisième section, je ne vous avais jamais vu, désolé...
Vl : Ce n'est pas grave ! J'avoue que j'étais tellement plongé dans le boulot que je ne sortais pas de mon bureau...
G : Oui, bien sûr... Et donc la prisonnière que vous amenez est Elena Kourk, dangereuse criminelle... Je n'étais même pas au courant...
V : Vous savez de nos jours, on n'est au courant de rien...(en chuchotant, d'un ton amical) tout ça à cause de la bureaucratie!
S : Bon, vous avez fini de vous lancer des fleurs? On peut en finir?
G : C'est bon! Emmenez-là en cellule 18-C...C'est au fond du couloir.
Vl : Merci !

Karsoff et Sydney s'avancent vers le couloir, Sydney étant toujours menottée. Ils s'arrêtent alors en plein milieu. A leur gauche se trouve la salle centrale contenant le poste central. Karsoff défait les menottes de Sydney qui s'empresse de déverrouiller la porte avec deux tiges de fer qu'elle insère dans la serrure. La porte s'ouvre après quelques résistements. Sydney entre en trombe dans la salle vide et se jette sur le gros ordinateur central. Karsoff reste à l'entrée pour faire le guet.

Vl : Dépêchez-vous, nous n'avons pas beaucoup de temps avant que le garde s'aperçoive que je ne vous ai pas fait entrer dans votre cellule!
S : Ne vous inquiétez pas je serai dans les temps! (elle sort la clé USB pour déverrouiller le système). Il faut attendre une minute pour que le système de sécurité soit désactivé!

Pendant ce temps-là, le garde de l'entrée regarde la caméra de la salle 18-C mais ne voit personne dedans. Il prend son arme et ses clés et se dirige vers le couloir pour vérifier si tout va bien...

Chapitre 17 : Les doutes de Vaughn.

Vaughn est assis sur le canapé du salon. Seul, triste, déprimé. Il est dépassé par les événements. Ayant loupé plusieurs briefings, il appelle Will afin d'avoir des nouvelles.

W : Allô?
V : Will, c'est moi...
W : Ah, bonsoir Michaël. Pourquoi tu appelles si tard? Comment va Jack?
V : Il a un kyste en bas du dos, il faut faire des séances de rayons pour essayer de l'éliminer.
W : J'espère que ça va aller... Sydney est encore en mission, non?
V : Oui, justement, je voulais savoir ce qui s'est passé ces derniers jours, j'ai vraiment l'impression d'être à côté! Sydney m'a dit que vous bossiez sur des dossiers pouvant affirmer que Storm est derrière l'attaque en France...
W : Oui, enfin je bosse dessus...Sydney était tellement préoccupée par sa mission...
V : Elle est venue chez toi hier non?
W : Non, pas que je sache...
V : Hier soir, elle est partie en me disant qu'elle devait t'aider...
W : On ne s'est pas vu hier soir, d'ailleurs je n'étais même pas chez moi...
V : Will, je dois te laisser !
W : Ok ! Bonne nuit !

Chapitre 18 : Problème, mensonge et trahison.

Le système est enfin déverrouillé. Sydney se met à taper sur le clavier, à la recherche du dossier de Sloane. Tandis qu'elle parle à Karsoff du faux dossier qu'elle devrait prendre, elle cherche le dossier JS72 qui se trouve dans le serveur contenant la fiche de chaque personne ayant passé un séjour ici.

Vl : Le dossier ST13 que nous cherchons, se trouve normalement dans le serveur de la comptabilité.
S : Oui j'y suis...mais je ne le trouve pas... il n'y a pas de dossier ST13...
Vl : Il doit forcément y être... Merde, le garde arrive... il se dirige vers nous...
S : Retenez-le, il ne faut pas qu'il entre... (Karsoff sort de la salle laissant Sydney chercher le dossier JS72. Sydney entend la conversation entre Karsoff et le garde).
G : Que faîtes-vous ici? Vous n'avez pas le droit d'être dans cette salle!
Vl : Le patron m'a demandé de lui apporter des câbles...
G : Et la fille, où est-elle? Elle n'était pas dans sa cellule il y a deux minutes!
Vl : Je l'ai fais rentrer il y a à peine une minute!
G : Je vais vérifier...

Karsoff attend que le garde soit de dos pour lui donner un coup dans la nuque. Le garde s'effondre mais a juste le temps d'appuyer sur le bouton de l'alarme qu'il porte sur lui... Le bruit retentit dans toute la prison. Des cris commencent à émerger... Karsoff rentre dans la salle.

Vl : Vite, dépêchez-vous!
S : Oui mais je ne trouve pas le dossier!

On peut entendre des gardes s'approcher du corps inerte de leur coéquipier. Un des gardes donne des ordres pour disperser tout le personnel à travers la prison. Pendant ce temps-là, Sydney est sur le point de faire glisser le dossier JS72 dans sa clé USB cachée par sa main. Karsoff se rapproche d'elle et regarde ce qu'elle fait. Sydney change directement de page.

Vl : Vous êtes certaine qu'il n'y a rien ?
S : Non, je ne trouve rien!
Vl : Bon, tant pis, on dégage.

Karsoff et Sydney se dirigent vers la sortie. Sydney, désemparée, regarde sa clé USB qu'elle n'a pas réussi à récupérer….Alors qu'ils s'enfuient, Sydney réfléchit à un mensonge afin de retourner dans la salle.

S : Attends, j'ai oublié quelque chose!
Vl : On n'a pas le temps, les gardes vont nous voir!
S : C'est trop important! (elle se met à courir en sens inverse vers la salle)
Vl : Non !

Tandis que Sydney rentre dans la salle, des gardes arrivent, aperçoivent Karsoff et viennent à sa rencontre. Sydney revient sur l'ordinateur. Elle se remet sur la page des dossiers et fait glisser le dossier JS72 sur sa clé. Alors que le transfert s'effectue, Sydney est intriguée par un dossier portant le nom ID47. Intriguée, elle l'ouvre. Elle se met à le lire. Peu à peu, ses yeux se remplissent de larmes, sa gorge se serre et sa bouche s'ouvre, déformée par le choc. Après sa lecture, elle fait glisser le dossier dans sa clé USB et sort de la salle. Dans le couloir, les gardes sont sur le point de tirer sur Karsoff mais Sydney s'interpose en les cognant dans la nuque par surprise. Karsoff s'occupe de les mettre à terre. Ils se dirigent ensuite vers la sortie en essuyant des tirs…

Chapitre 19 : Debriefing public.

Los Angeles. Sydney se rend directement à l'APO. Dans la salle de débriefing, tout le monde l'attend. Elle prend place en silence. Sydney et Vaughn échangent un regard.

K : Cette mission est un véritable échec ! A cause de vous, notre contact aurait pu mourir pour rien ! Vos informations étaient fausses! En êtes-vous consciente au moins?
D : Monsieur Kendall, Sydney a bien fait son travail, elle a juste eu de mauvaises informations, ce n'est pas la peine de la blâmer. Cette situation, nous l'avons tous vécu au moins une fois en tant qu'agent.
S : Je suis désolée. La prochaine fois je m'assurerai encore plus de la pertinence de mes informations... mais j'étais tellement persuadée de tenir quelque chose nous permettant d'arrêter le groupe Storm que j'ai voulu sauter sur l'occasion sans attendre que cela nous file entre les doigts...
K : La prochaine fois, vous prendrez un peu plus de recul...c'est clair? J'avais placé tellement d'espoir dans cette mission... bref. Et vous Will ?
W : J'étudie les dossiers à fond (Vaughn regarde Sydney) et j'ai de plus en plus l'impression que Storm n'a rien à voir avec cette attaque...
K : Décidément, ce groupe perd en efficacité, il va falloir vous reprendre !

Tout le monde sort de la pièce. Sydney allait se diriger vers son bureau mais Vaughn la rattrape.

V : Dis moi, il t'arrive souvent de me mentir?
S : Comment ça?
V : Ne joue pas l'innocente Syd! Qu'est-ce que tu as fait avant-hier soir?
S : Je te l'ai déjà dit je suis allé aider Will pour son enquête!
V : Et comment expliques-tu le fait qu'il m'a dit qu'il n'était pas avec toi ce soir-là?
S : Écoute, Vaughn, je ne peux rien te dire pour le moment, mais je te promets que je t'expliquerai tout plus tard! Tout ce que je fais c'est pour Jack.
V : En parlant de Jack, je l'ai déposé ce matin à la clinique pour qu'il commence les rayons...
S : Vaughn! Je t'ai dit qu'il ne fallait pas!! Tu m'avais dit qu'on allait attendre!
V : Sydney, on parle de la vie de notre enfant ! Il est évident que je n'allais pas le laisser dans cet état!
S : Vaughn tu dois me faire plus confiance !

Sydney regarde Vaughn d'un air déçu et se dirige vers son bureau sans lui dire un mot de plus. Vaughn reste figé et se décide à bouger quelques secondes après.

Chapitre 20 : Un besoin de parler.

Sydney est assise devant son bureau. Après s'être assurée qu'elle était seule, elle enfonce la clé USB dans son ordinateur et regarde le dossier ID47. Elle reste bouche bée une deuxième fois à la fin de la lecture. C'est à ce moment-là que Sloane l'appelle.

S : Allô?
Sl : Vous avez fait vite...
S : Je fais ce que je peux pour sauver ma famille.
Sl : On pourra se voir demain soir à la même heure au même endroit. Venez avec le dossier, je vous ramènerai l'antidote...
S : J'ai besoin de vous voir avant! Il faut que je vous parle!
Sl : Nous verrons cela demain Sydney, il n'y a rien qui...
S : C'est urgent! Dans trente minutes, devant le Crédit Dauphine.
Sl : Je n'aurai pas l'antidote sur moi...
S : Je n'aurai pas le dossier non plus...

Chapitre 21 : Le deuxième rendez-vous.

En plein jour, derrière le panneau du Crédit Dauphine, Sloane attend Sydney qui avance vers lui d'un pas décidé. Sans aucune salutation, les deux entament leur conversation.

Sl : Que me vaut cette envie soudaine de me parler?
S : Sachez juste que j'ai du dégoût à devoir vous parler. A cause de vous, j'ai perdu toute confiance des autres membres de l'APO y compris mon mari! Ne voyez pas de marque d'affection dans cette conversation.
Sl : Je l'ai très bien compris Sydney. Qu'est-ce que vous avez vu à Moscou?
S : (après un temps d'hésitation) En prenant le dossier que vous m'avez demandé de prendre...il y en avait un dossier qui m'a intrigué...j'ai regardé par simple curiosité...ce qu'il contenait...
Sl : Il s'agissait du dossier de qui?
S : ...Irina Dereveko...
Sl : Votre mère? Elle n'a jamais été dans cette prison...
S : Si, elle y était encore il y a une semaine...
Sl : Je ne comprends pas...
S : ...D'après ce dossier...ma mère est encore vivante !
Sl : Si vous voulez savoir si je le savais, c'est raté, je l'apprends comme vous !
S : Je l'ai vu mourir il y a cinq ans! On l'a même enterrée!
Sl : Vous savez plusieurs personnes de notre entourage sont revenus d'entre les morts.
S : Qui aurait pu l'aider à se faire passer pour morte!?
Sl : Cela ne peut pas être moi, votre père m'a gentiment bloqué dans une cave pendant ces cinq dernières années.
S : Je me demande encore comment on a pu vous libérer! Mon père s'est sacrifié pour rien...
Sl : Ce n'est pas le propos Sydney! Que dit le dossier à propos de votre mère?
S : Elle a été enfermée dans cette prison pendant deux ans. Elle aurait été transférée il y a une semaine dans une autre prison à Vienne.
Sl : Pourquoi votre mère aurait été en prison?! Elle n'est pas du genre à se laisser faire... Ne me dîtes pas que vous comptez aller à Vienne?!
S : Je veux en avoir le cœur net! Il faut que j'y aille!
Sl : Il y a d'abord d'autres moyens de vérifier la valeur de cette source! Où a-t-elle été enterrée?
S : Dans un cimetière à Los Angeles...mais je ne vois pas... je ne vais quand même pas déterrer ma mère!
Sl : C'est le seul moyen d'être sûr...
S : Le problème, c'est que j'ai perdu une partie de ma crédibilité à l'APO et si j'organise une nouvelle mission bidon, je risque d'être renvoyée...
Sl : C'est pour ça que vous devez rester ici et faire ce que je vous dis...
S : Ne pensez surtout pas que vous êtes remontés dans mon estime. A la seconde où Jack sera sauvé, je recommencerai à vous traquer...
Sl : Bien entendu...Je dois vous laisser Sydney! Demain soir, 23 heures avec le dossier, j'aurai l'antidote. (Il s'en va. Juste à ce moment là, le téléphone de Sydney sonne.)
S : Allô?...D'accord...j'arrive tout de suite.

Chapitre 22 : Cadeau secret.

Sydney arrive la dernière dans la salle de briefing. A la seconde où elle est assise, Will prend la parole.

W : J'ai fini d'examiner les dossiers. J'ai la preuve que l'attaque au Crédit Agricole n'a pas été orchestrée par le groupe Storm.
S : Donc nous n'avons plus rien sur eux...
D : John vous vouliez nous présenter une piste.
Jo : Effectivement. Comme vous le savez, Echelon a mis sous surveillance de nombreux scientifiques qui travaillent sur des sujets " confidentiel défense ". Récemment, l'un deux, un certain Adan Lürher a été suspecté de vendre les travaux sur lesquels il travaille. En effet une conversation entre lui et un homme proposant une grosse d'argent en échange de ses travaux a été enregistrée. Les deux hommes doivent prochainement se rencontrer pour une première rencontre.
D : On sait où ils doivent se rencontrer?
Jo : A Vienne... (Sydney regarde immédiatement Kendall)
S : Il ne faut pas perdre de temps pour y aller!
Jo : Je pense qu'elle a raison. Il faut envoyer une équipe pour intercepter Lürher. Si on arrive à le faire parler, on pourrait obtenir des informations...
D : Il serait plus judicieux de placer un micro sur lui pour qu'il puisse nous mener directement à Storm. Sydney et John, vous partez pour Vienne!
S : J'ai juste une course à faire avant de partir...

Chapitre 23 : L'échantillon.

Sydney se trouve devant la tombe de sa mère. Avec une pelle à la main, elle commence à creuser. Peu à peu, on aperçoit le bois brillant du cercueil. Sydney hésite avant de l'ouvrir et repense à la phrase de Sloane lui disant que c'était la seule solution pour connaître la vérité même si la mission à Vienne est une opportunité pour voir si Irina Derevko est bel et bien vivante. Sydney tire fort sur la poignée et réussit à ouvrir le cercueil. Un squelette à l'intérieur est allongé. Sydney se met la main devant la bouche, horrifiée par ce spectacle. Voulant être sûr, elle prend un bout du squelette, le place dans un échantillon et referme le cercueil. Après une minute de réflexion, elle repart et se dirige vers l'APO. Sans même réfléchir, Sydney se dirige vers le bureau de Marshall.

M : Ah, Sydney, j'allais justement vous appeler pour vous donner les outils dont vous aurez besoin pour la mission!
S : Marshall, peux-tu faire une analyse ADN sur cet échantillon de squelette ?
M : Oui c'est possible, cela prendra du temps mais on peut le faire en une journée... Pourquoi, vous voulez que je...enfin vous avez déterré quelqu'un... je...
S : Tenez, j'ai besoin de savoir à qui ce bout de squelette appartient.
M : Pas de problème, je vous analyse ça tout de suite!
S : Et que ça reste entre nous...
M : Ne vous inquiétez pas, je serai sage comme une image! (John entre dans le bureau)
J : Sydney, il faut y aller!
S : J'arrive!

Chapitre 24 : Un coup de fil impromptu.

Vienne. Sydney entre dans l'hôtel Hüffen dans lequel se trouve déjà John. Ils sont connectés par une oreillette.

S : Il est encore dans sa chambre...il vient juste d'entrer dans la douche!
Jo : On n'a pas le temps d'attendre qu'il sorte, le rendez-vous a lieu dans dix minutes. S'il est encore là c'est que la rencontre aura lieu dans la chambre!
S : Je m'en occupe!

Sydney s'avance vers la salle des employés. Son téléphone se met à sonner. Elle débranche son communicateur.

S : Allô?
? : Sydney...c'est moi...
S : ...maman?
I : Ma chérie... Viens m'aider, je t'en prie. Ils me retiennent, il faut que tu m'aides pour que je puisse m'échapper!
S : Où es-tu?
I : A la prison de Vienne...
S : J'arrive tout de suite! (Elle raccroche)

Elle remet son oreillette tout en réfléchissant à l'excuse qu'elle va utiliser pour abandonner.

S : Blackbird, je viens d'apercevoir Sark dans le hall, ma couverture risque d'être compromise. Prends ma place et improvise. Je laisse le micro derrière la plante au rez-de-chaussée.
Jo : Euh… ok je me dépêche.

John arrive peu de temps après dans la salle des employés. Il vérifie que personne ne le regarde et entre discrètement. Devant lui, un homme de service ramasse des serviettes et les place sur le chariot. John injecte rapidement un sédatif dans le cou de l'employé afin de l'endormir. Après s'être excusée en allemand, il lui prend ses habits et son chariot et se dirige vers les ascenseurs.

Jo : Ok, j'ai réussi à neutraliser un employé et à le remplacer. Je me dirige vers la chambre avant que Sark n'intervienne. (Sydney ne répond pas).

Il arrive et récupère le micro derrière le pot de fleur. Il se dirige ensuite vers la chambre 247 et donne trois coups sur la porte. Personne ne répond. Il entend juste le bruit de l'eau provenant de la baignoire. Il prend le pass qui se trouve dans la poche de l'employé et entre discrètement. Une fois la porte fermée, il se jette sur le costume posé sur le lit, prend le mini micro et le fixe dans un ourlet d'une poche intérieure. John marche vers la porte. Soudain le bruit de l'eau s'arrête. Alors qu'il allait ouvrir la porte d'entrée, Adan Lürher l'interpelle.

A : Que faîtes-vous ici?
Jo : Je suis le responsable d'étage. Je m'assurais que la chambre avait été nettoyée correctement.
A : Une dame est déjà passée en effet!
Jo : Elle m'a signalé qu'il y avait un problème de fermeture de la fenêtre. Je suis venu vérifier. Veuillez m'excuser de vous avoir dérangé.
A : Ce n'est pas grave.
Jo : Très bien, monsieur. Je vous souhaite une bonne journée.

John sort de la chambre, reprend son souffle étonné. Il prend l'ascenseur pour revenir dans la salle des employés afin se changer.

Pendant ce temps Sydney se dirige vers la prison en courant. Elle attache ses cheveux, se met du rouge à lèvres et réfléchit à un plan d'action pour pénétrer à l'intérieur. Son téléphone sonne.

S : Allô?
M : Sydney, c'est Marshall!
S : Ah Marshall, vous avez les résultats?
M : Oui...
S : Marshall?
M : Il s'agit de votre mère...c'est le squelette d'Irina Derevko...
S : Merci Marshall.

Sydney ne sait pas comment réagir. Qui aurait pu lui faire croire que sa mère était encore en vie? Déçue et rassurée en même temps, elle retourne joindre John afin qu'il n'ait pas de soupçons. Elle arrive juste au moment où sort de l'hôtel.

Jo : A, te voilà, bon, la mission s'est bien passée. Je vais prévenir Kendall! Notre avion décolle dans deux heures.

Chapitre 25 : Compte rendu de la mission.

A l'APO, tout le monde est dans la salle de briefing sauf Vaughn, resté auprès d'Isabelle.

K : Grâce au succès de cette mission, nous pourrons suivre Adan Lürher pour connaître les relations qu'il entretient avec le groupe Storm. (Il regarde Sydney gentiment, comme si elle était remontée dans son estime). C'est assez étrange car pour l'instant Adan Lürher n'a pas eu de rendez-vous.
S : J'ai aperçu Sark, peut-être qu'un de ces associés était sur les lieux et que l'on m'a aperçue. Du coup cela confirme que Storm était derrière tout ça et qu'ils vont bientôt le contacter.

Tout le monde sort, Sydney suit Marshall dans son bureau.

S : Marshall, est-ce que vous pouvez analyser cette conversation? Je l'ai enregistré pendant la mission à Vienne...
M : Donnez-moi votre téléphone! Je fais ça...je clique ici...et...voilà! Celle là? (on entend la conversation entre Sydney et sa mère) Mais c'est votre mère!
S : Je voudrais savoir si c'est vraiment elle qui parle!
M : Je vais essayer de ralentir la fréquence... (La conversation repasse au ralenti) Ah! Vous voyez ces ondulations?!
S : Qu'est-ce qu'elles veulent dire?
M : La forme de la courbe de la voix montre qu'il s'agit d'une voix trafiquée. Si elle était réelle comme la vôtre, on aurait une courbe lisse! Ici, les courbes oscillent beaucoup trop! En plus, à ce que j'ai compris, votre mère, enfin la personne qui se fait passer pour votre mère était censée être en prison. Or, on entend des bruits de voitures.
S : Vous voulez dire que ce coup de fil a eu lieu à l'extérieur de la prison ?
M : Oui! De toute façon, cette personne n'est pas votre mère, cette voix est trafiquée...
S : Merci Marshall...et ça reste...
M : ... entre nous!

Chapitre 26 : Excuses.

Sydney rentre chez elle. Vaughn l'attend. Isabelle est au lit. Il est 22 heures.

S : Je suis crevée!
V : Je te comprends tu cours dans tous les sens!...Ecoute Sydney, je voudrais m'excuser de m'être emporté...
S : Non, c'est moi.
V : Je sais que tu fais tout pour sauver Jack. Tu ne veux pas me dire quoi mais je te fais confiance parce que je t'aime! J'espère que tu n'es pas en colère...
S : Vaughn... Je ne t'en veux pas. Ta décision pour Jack est amplement justifiée. J'aurais fait la même chose! C'est moi qui m'excuse de te cacher certaines choses...comment va-t-il ?
V : Il est à la clinique. Il a déjà subi deux séances. Pour l'instant, on attend. J'espère que ça ira. J'ai tellement peur...
S : Moi aussi... tu as mangé?
V : Oui...
S : Et Isabelle?
V : Elle est au lit...d'ailleurs je vais y aller! Tu me rejoins?
S : J'ai une petite course à faire... (Vaughn regarde Sydney, l'embrasse et monte dans sa chambre.)

Chapitre 27 : Le troisième rendez-vous.

Il est 23H. Sloane attend Sydney au même endroit. Celle-ci va à sa rencontre, un disque à la main.

S : Vous avez l'antidote?
Sl : Comme promis. (Il lui donne une boîte que Sydney s'empresse d'ouvrir. Une seringue se trouve à l'intérieur)
S : Comment je peux m'assurer que c'est l'antidote et pas une de vos magouilles mesquines?
Sl : Vous m'insultez Sydney. J'ai dit que j'allais vous rapporter l'antidote, je ne suis pas un menteur.
S : Comme c'est amusant venant de votre part...vous avez passé votre vie à mentir aux gens qui vous entourent.
Sl : Pour survivre, Sydney...pour survivre. (Sydney le regarde d'un air grave) Vous avez le dossier que je vous ai demandé?
S : Tenez. (Elle lui tend le disque)
Sl : Merci Sydney... J'ai été très heureux de collaborer avec vous!
S : C'est bien la dernière...A la seconde où nous allons nous quitter, tout redeviendra comme avant!
Sl : Bien entendu... Et d'ailleurs, vous avez réglé cette histoire avec votre mère? Irina est-elle toujours vivante?
S : Non...ma mère est bel et bien morte. C'était un coup monté. Mais, maintenant, reste à savoir qui a voulu me faire croire qu'elle était encore vivante...
Sl : Je suis sûr que vous le découvrirez très rapidement. Vous êtes talentueuse.

Sans broncher, Sydney s'en va et Sloane en fait de même. Maintenant, Sydney n'a qu'une idée en tête...Jack.

Chapitre 28 : Le coup monté.

John appelle Katya.

K : Allô?
Jo : C'est moi!
K : Le plan a fonctionné? Vous avez réussi à placer mon système sur le micro?
Jo : Tout a marché comme nous le voulions! Elle y a cru. Elle a fait ses recherches sans rien dire à personne... le dossier que j'ai rajouté dans la prison l'a complètement déboussolée et elle n'ose pas en parler à l'équipe.
K : C'est assez morbide d'avoir fait croire que ma sœur était encore vivante...
Jo : Il fallait que je trouve un moyen pour aller moi-même placer le micro sur Adan. J'ai donc créé de toute pièce un dossier à Moscou, transmis une conversation bidon pour Echelon entre un homme et Adan. Ensuite en utilisant un modificateur, j'ai éloigné Sydney avec la voix de sa mère ce qui m'a permis de prendre sa place lors de la mission. De cette façon j'ai pu placer votre système sur le micro et ensuite aller le fixer dans la veste d'Adan Lürher. Au fait à quoi cela va vous servir ?
K : Vous êtes très curieux, mais je peux au moins vous dire que mon système permet entre autre de prendre la main sur le micro. Le APO entendra ce que je veux qu'ils entendent. Nous pourrons ainsi faire des affaires avec Adan Lürher dans la plus grande discrétion. Au fait, vous n'avez pas peur que l'on découvre que vous étiez derrière tout ça ?
Jo : Aucun soucis à avoir. Sydney n'osera jamais raconter à l'équipe qu'elle a abandonné sa mission car elle croyait que sa mère est vivante.
K : Effectivement vu sous cet angle…
Jo : Je vous envoie les données tout de suite... Mais j'aurais besoin d'une petite assurance de votre part.
K : Que voulez-vous John?
Jo : Je viens de faire un travail considérable avec cette mission... Mon fils est malade… J'attends un geste de votre part.
K : Oui, j'en suis consciente... J'ai encore besoin de vous et le cadeau que je vais vous faire a un prix inestimable. Je vous recontacterai dès que j'ai besoin de vous!

Chapitre 29: Le risque de Sydney.

Il fait nuit. Sans retourner chez elle, Sydney se dirige directement vers la clinique dans laquelle Jack est gardé. Elle entre discrètement en déverrouillant la porte de la manière habituelle. Elle se dirige vers la chambre B39 qui retient une dizaine de bébés. Elle arrive devant le berceau de Jack sans réveiller un seul des bébés. Après une minute d'hésitation, elle sort la seringue remplie à moitié de l'antidote. Elle souffle.

S : Faîtes que ça marche...

Elle insère la seringue dans le cathéter de Jack, injecte tout le liquide et retire la seringue. Une larme ne peut pas s'empêcher de glisser sur sa joue. Elle l'essuie, caresse le front de Jack et s'en va aussi discrètement qu'à son arrivée.

Chapitre 30 : La joie du médecin.

Il est 13H30. Le médecin repose Jack dans la poussette tandis que Sydney, Vaughn et Isabelle sont assis devant son bureau.

S : Comment va-t-il? Le kyste est parti?
V : Laisse parler le médecin Syd'! Pourquoi nous avoir appelés si vite?
M : C'est incroyable! En à peine deux séances de rayons, le kyste a totalement disparu! C'est un miracle! On a même cru au pire cette nuit après qu'il ait eu une énorme fièvre.
S : Peut-être que ce n'était pas vraiment un kyste... (Sydney est soulagée de savoir que l'antidote a fonctionné. Elle prend Vaughn par la main).
I : Jack est sauvé?
V: Oui ma chérie. Jack est sauvé! (Il regarde Sydney d'un air rassuré)
M : Je vais vous demander de signer ces papiers. Nous avons fini les derniers examens, vous pouvez donc partir.
S : Merci beaucoup, docteur!

Toute la famille sort du cabinet. Sydney tient la poussette tandis que Vaughn glisse son bras sur ses épaules.

Chapitre 31 : Confiance et reconnaissance.

Toute la famille Bristow-Vaughn se promène dans le parc de la ville. Isabelle s'amuse à pousser Jack un peu plus vite tandis que Sydney et Vaughn restent en arrière pour les regarder.

S : Regarde-la... Tu ne peux pas savoir à quel point je suis soulagée...
V : Sydney, je suis conscient que ce ne sont pas les rayons qui ont guéri Jack. Tu as tout fait pour le sauver... Je regrette d'avoir été aussi méfiant...
S : C'est normal, je suis désolé, mais si tu veux je peux...
V : Non Syd'... je te fais confiance. Je ne veux pas savoir comment tu t'y es pris... Je t'aime Syd'.
S : Moi aussi je t'aime... (Ils s'embrassent).

En marchant, Sydney regarde le parc. C'est ainsi qu'elle vit Arvin Sloane au loin la regarder. Il lui donne un sourire. Elle le regarde, esquisse l'ombre d'un sourire.

V: Qu'est-ce que tu regardes?

Après avoir regardé Vaughn par réflexe, elle recentre son regard sur Sloane qui n'est plus là...

S : Rien, je...je regardais le paysage...